Pot de Départ du Labo

Vendredi dernier j’ai fêté mon pot de départ au labo. Après 3 années dans cette petite équipe, je (devrais) vais découvrir l’univers hospitalier, au moins pour 5 mois…
« Loin de moi, Ô terrible chômage!! ».
Ce fut donc l’occasion de cuisiner pleins de petites choses pour l’apéro (qui finalement a servi de repas pour une grande partie des convives!).

Pour ce qui est des boissons : une bouteille de vin blanc sec, une bouteille de vin rouge, une bouteille de Lillet Rosé pour faire découvrir l’apéritif bordelais. Également jus d’orange et d’ananas et enfin deux bouteilles de poiré (car c’est meilleur que le cidre!).

Pour le grignotage salé :

  • J’ai ressorti l’indétrônable recette des Madeleines au Thon-Tomates, recette ICI.
  • Puis les fameux Feuilletés au Chorizo, recette ICI.

On ne change pas une équipe qui gagne ;)

  • J’ai aussi fait du Houmous, recette ICI, attention cette fois-ci je n’ai mis le jus que d’un citron et plus d’huiles.
  • J’ai fait des Rillettes de Thon, recette ICI.

Avec le houmous et les rillettes de thon, j’ai découpé des galettes de pain type fajitas ou wraps. C’est vendu au rayon pain de mie, etc. Il suffit juste de découper aux ciseaux des morceaux de galettes et ensuite de tartiner le houmous ou les rillettes de dessus et hop! une bouchée!

  • J’ai acheté une boite de Gressins que j’ai disposé dans un mug et dans un pot de confiture pour chaque bout de la table. Pour aller avec (car tout seul c’est un peu sec) j’ai préparé un mélange crème-fraiche + fromage aux herbes à tartiner. Il me semble que j’ai du allonger avec de la ciboulette et du persil coriandre (à retenir : toujours goûter une feuille lorsque l’on achète du persil au supermarché… parfois c’est de la coriandre!…).
  • Roulés au Saumon Fumé : pour ça j’ai également pris une galette wrap sur laquelle j’ai tartiné du fromage type st moret ou vache-qui-rit et j’y ai émincé une bonne dose de ciboulette (évidemment on peut remplacer par du fromage aux herbes tout déjà prêt). J’ai disposé des morceaux de saumon fumé sur toute la galette, j’ai roulé le tout bien serré et conservé dans du film étirable. Juste avant de manger je l’ai découpé en rondelles et j’ai fait tenir avec un pic en bois.
  • D’autres pic avec du Jambon de Pays – Fêta: pour ça, rien de plus simple, j’ai utilisé de la Fêta conservée dans l’huile d’olive un peu aromatisée. J’ai pris quelques tranches de jambon de pays que je découpe aux ciseaux des lamelles de 1cm de large environ et j’enroule mon dé de fêta avec le jambon. Je fais tenir avec un pic en bois.
  • Enfin j’ai également tenté, je dis bien « tenter », de faire un cake salé: catastrophe!! Si il y a bien un truc que je n’arrive pas à faire c’est ça: les cakes salés. Incroyable! Je me suis inspiré du livre « Les cakes de Sophie » et je suis parti sur un Cake Chorizo – Feta – Tomates Séchées. Autant dire que ça donne envie!!
    Pour les ingrédients : 3 œufs (de chez mes parents donc le cake était un peu super jaune!) + 150g de farine + 1 sachet de levure chimique + 10cl d’huile (j’ai pris l’huile du pot de fêta, autant recycler!) + 15cl de lait tiède + 100g d’emmental râpé + 150g de chorizo coupé en 1/4 de rondelles + 100g de fêta + 100g de tomates séchées coupées en dés. Bref on mélange tout, sel, poivre, dans un moule à cake et au four 180°C pendant 45min. En sortant du four le cake est super beau!! Je me dis que c’est gagné pour cette fois, yes! Mais c’est sans compter sur la découpe au moment du pot, le cake s’effrite et visiblement les morceaux de chorizo sont encore trop gros. La prochaine fois je ferai avec des grandes tranches fines que je prends au charcutier :/ Donc le cake n’était pas du tout présentable!! Mais visiblement bon car il n’en restait que des miettes, j’ai presque pu y goûter! On va dire que c’est presque gagné, il faut encore un peu optimiser tout ça…
CakeChorizoFetaTomates_1_blog

Cake Chorizo – Feta – Tomates Séchées

OeufsJumeaux_blog

Quand on cuisine avec des œufs de la ferme, on peut tomber sur des jumeaux!!

Pour le côté sucré : J’ai ressorti mes célèbres Muffins au Citron (impossible de retrouver mon pot avec mes graines de pavot…), recette ICI. Enfin j’ai cuisiné un Far aux Pruneaux, histoire de dire qu’après 3 ans en terre bretonne, je me suis (un peu) intégrée! Recette du far ICI.

Voilà!! Tout ça donne un peu de cuisine, je m’y suis prise un peu mercredi et un peu jeudi soir pour le pot de vendredi midi. Tout le monde était super content au point qu’il faut que je transmette mes recettes!!

Je suis quand même triste de quitter ce labo où j’ai passé 3 ans, ça fait un bout tout de même… J’ai rencontré des gens formidables, j’ai appris énormément de choses, j’espère bien garder contact…

Ils sont tellement géniaux que j’ai eu droit à de beaux cadeaux : un joli livre « L’analphabète qui savait compter », de Jonas Jonasson; un bon cadeau pour retourner prendre un cours de cuisine au Centre Culinaire Contemporain et une plante d’intérieur : un Calamondin. A croire qu’ils me connaissent bien ces collègues!!!! MERCI bcp à eux.
Aller demain dernière journée, avec un pincement au cœur quand même…

Publicités

Brioche pour le weekend!

Vendredi après-midi et toujours en vacances. Après avoir hiberné sous mon plaid et au fond du canapé, me voilà un sursaut d’activité!! si si je vais faire une brioche!! Je reprend simplement la recette de la dernière fois ICI. La brioche était tellement belle!!

Aujourd’hui j’ai réellement du yaourt (à la place du fromage blanc) et je mets une cuillère à soupe de fleur d’oranger, pas de jus de citron.

Je lance la pâte dans la machine à pain sur le programme « pâte à pizza ». Ensuite je sors et je mets en forme, deux boudins entrelacés et direction le moule à cake en silicone. Je place le moule sur le radiateur de la cuisine avec un torchon propre par dessus. Le radiateur est tiède mais chaud non plus. Je laisse pousser 30 à 45min. Ensuite je place au four 20min, dans un four chaud à 200°C. J’ai peut-être mis la brioche un peu trop haut dans le four car j’ai eu un peu (trop) de croûte à mon goût…

Elle est magnifique toute gonflée et colorée!! Mais elle a séchée un peu (trop) vite. On sent très légèrement la fleur d’oranger donc c’est la bonne dose (pour nous en tout cas). La mie est moins aérée que la dernière; je pense que cela est due à la levure (ici premier prix InterM contre Briochin la dernière fois).

Verdict elle s’est laissée manger et surtout elle a fini en pain perdue version gourmands !!!!

Enfin j’étais tellement motivée que j’ai aussi fait une pizza maison!!

Brioche_Fevrier2014_1_blog

Après avoir poussé sur le radiateur

Brioche_Fevrier2014_3_blog

Trop Belle!!

Brioche_Fevrier2014_4_blog

La mie n’est pas assez aérée…

Brioche_Fevrier2014_5_blog

Du coup on a eu droit à de la « Brioche Perdue »!!

Mercredi c’est Raviolis!

Mercredi dernier j’ai fait des raviolis de bœuf.

J’ai déjà publié un article avec la recette / technique ici.

Pour la pâte à pâte: 1oeuf battu + 150g de farine + 2 cuillères à soupe d’eau + 1 cuillère à soupe d’huile. Le tout dans la MAP et rajout de farine ou eau à vue d’œil.

La pâte doit ressembler à de la pâte à modeler!!

Quand la pâte est ok, je la mets dans un film alimentaire transparent, au frigo pendant 30min.

Pendant ce temps je prépare la farce: un paquet de viande hachée de bœuf de 350g si je me souviens bien. Je rajoute sel, poivre, une grosse échalote émincée, du persil et de la ciboulette. Je rajoute un œuf pour lier le tout, et je mélange à la fourchette.

Après 30min de repos, je commence à passer la pâte au laminoir pour avoir de jolies bandes de pâtes. Je commence alors les premiers raviolis. Je dispose la bande de pâte dans mon moule à raviolis, avec un doigt je marque bien l’emplacement pour y déposer la farce. Je mets la moitié de ma farce dans un sachet à congélation dont je coupe un bout, je m’en sers comme une poche à douille, c’est très pratique et pas cher.

Lorsque tous les raviolis sont remplis de farce, je les recouvre avec une autre bande de pâte. J’appuie bien sur tous les contours pour bien fermer les raviolis, voire je passe un coup de rouleau à pâtisserie dessus (mais vu que j’ai un peu trop rempli les raviolis cette fois-ci ça n’était pas la meilleure façon de souder les deux pâtes entre elles..).

Ensuite je retourne mon moule a raviolis et je tape un coup franc sur une planche à découper pour faire tomber ma plaque de raviolis. Il ne reste plus qu’à les séparer les uns des autres. Je le fais au couteau, on peut également le faire à la roulette à pizza.

Vu qu’ils étaient remplis de façon généreuse, j’ai pris le temps de bien ressouder les côtés des raviolis en appuyant avec le dos du couteau. Histoire que ça n’éclate pas à la cuisson…

Quand les raviolis sont ok, je les farine en les disposant dans un plat en plastique avec un fond de farine, je remue le tout pour bien fariner les raviolis. Puis je les tapotent pour retirer le surplus de farine. Ils attendent ensuite sur un plateau, avec une feuille de cuisson. Prêt pour la cuisson!

Pour la cuisson: faire bouillir de l’eau dans une grande casserole. Mettre les raviolis à cuire dans l’eau bouillante. Environ 5min de cuisson, quand ils remontent tous à la surface c’est que c’est ok!

Je n’ai pas pu tout cuire en même temps, j’ai fait plusieurs bains. J’ai disposé mes premiers raviolis dans un saladier avec une cuillère à soupe d’huile d’olive pour qu’ils ne collent pas, et un papier aluminium.

Bon à la fin de toutes les cuissons mon eau était bien blanche à cause de la farine, mais au moins mes raviolis ne collaient pas et ne se sont pas ouvert à la cuisson!!

Avec du parmesan râpé, hummm… Il manquait peut-être une sauce tomate-basilic à tout ça, mais Mr le chéri avait TRÈS faim ;)

Raviolis_boeuf_2_Blog

Les raviolis bien remplis de farce

Raviolis_boeuf_3_Blog

Je rabat une bande de pâte sur mes raviolis remplis de farce

Raviolis_boeuf_1_Blog

Après avoir fait tomber ma plaque de raviolis sur une planche à découper, je fini de séparer les raviolis un à un

Raviolis_boeuf_4_Blog

Raviolis au Bœuf

Raviolis_boeuf_5_Blog

Les raviolis farinés attendent la cuisson

Raviolis_boeuf_7_Blog

Les raviolis cuit, prêts à être mangé! Il ne manque que le parmesan râpé ;)

Brioche Légère au Yaourt

Livre_PainMaison

Je pense que je vais avoir testé presque toutes les recettes de ce livre de boulangerie!!

Cette fois-ci je m’attaque à une Brioche, chose que je n’ai pas fait depuis longtemps.

Ingrédients:

  • 80ml de lait
  • 350g de farine T45
  • 50g de yaourt
  • 2cs de fleur d’oranger
  • 1 œuf battu
  • 1cc de levure instantanée
  • 1/2cc de sel
  • 20g de beurre
  • 20g de sucre + 1 sachet de sucre vanillé
  • 1cc de jus de citron

Évidemment j’ai un peu modifié la recette avec ce que j’avais dans les placards.

Pour la farine, je n’ai que du T55 donc je l’ai pesé puis passé au tamis d’une petite passoire. Cela a donné une farine toute douce et légère.

Pour le yaourt, j’ai pris du fromage blanc 0%.

A la place de la fleur d’oranger j’ai mis un peu plus de jus de citron, mais je n’ai pas retrouvé le gout. Juste la brioche n’était pas très sucrée, légère et un tout petit peu acide peut-être. Mais avec de la confiture, c’est parfait!

Pour la levure, j’ai mis un sachet de levure Briochin.

Pour le sucre j’ai mis 20g de sucre semoule et 2 cuillères à café de sucre vanillé maison.

J’ai mis tous les ingrédients dans la Machine à Pain, puis j’ai lancé le programme « pâte à pizza ». Cela permet de pétrir la pâte et de la faire levée. Durée du programme: 1h30.

Ici la pâte avait bien bien levée! ! Heureusement il y a un couvercle sur la MAP, sinon la brioche aurait pu s’échapper!!

Je l’ai donc sortit sur un plan de travail fariné. Je l’ai découpé en trois pâton, j’en ai fait des boudins et j’ai tenté de faire une tresse. Je l’ai ensuite disposée dans un moule à gratin avec du papier de cuisson sur le fond du moule.

Je laissé pousser environ 30 à 40min. Lors des 10 dernières minutes j’ai mis à chauffer mon four à 200-230°C, bien chaud.

J’ai doré la brioche avec un œuf battu et direction le four pour 20 à 30min de cuisson.

Je la laisse refroidir sur une grille. Je la conserve dans un sac en plastic, type sac à congélation (mais je pense qu’elle va durer 2 jours!).

Quelques photos car je suis trop fière de ma super brioche!!!

Brioche_Sept2013_2_blog

Après le programme « pâte à pizza » et la disposition en tresse

Brioche_Sept2013_4_blog

Après les 30min de poussée sous le torchon!!!

Brioche_Sept2013_1_blog

Dorée à l’œuf et 20 à 30min de cuisson

Brioche_Sept2013_7_blog

La Brioche se tient bien

Brioche_Sept2013_6_blog

Les premières tranches pour gouter…

Brioche_Sept2013_8_blog

Avec le confiture de fraises du Périgord maison, pure plaisir!!

Cookies pour le Labo!

En ce début d’été, nous organisons au Labo un « Repas d’Eté » où chacun apporte à manger et tout le monde partage!! Nous l’avons déjà fait quelques fois et c’est très sympathique.

Cette fois-ci je me suis décidée sur des « biscuits pour aller avec le café ». Je me suis dis que j’allais en faire une petite quantité pour qu’il y en ai pour plusieurs jours.. Ça a duré 2 jours :)

J’ai repris la recette des cookies au Chocolat publiée précédemment ici. J’ai fait quelques modifications pour faire des tests.

Première fournée: ChocolatOrange

Seconde fournée: Chocolat Pruneaux

Ingrédients:

Un saladier pour Orange, un autre saladier pour Pruneaux: recette en double exemplaire

  • 200g de chocolat noir
  • 90g de sucre blanc
  • 90g de sucre roux
  • 100g de beurre (demi-sel)
  • 230g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 œuf
  • Four électrique chaud à 200°C, cuisson 10 min

Pour ChocolatOrange: je ne mets que 100g de chocolat brisé en petits morceaux. Je complète avec 6 à 7 écorces d’orange confites coupées en très petits bouts et une cuillère à soupe de fleur d’orange.

Ils sont parfaits, sans me vanter. Le goût est délicat, pas trop fort. Génial!!

Cookies-ChocolatOrange_blog

Cookies Chocolat – Orange

Pour les ChocolatPruneaux: je mets l’autre partie du chocolat brisé en morceaux. Je complète avec 6 à 7 gros pruneaux d’Agen dénoyautés et découpés en petits bouts. Je les ai fait trempé dans une cuillière à soupe de rhum brun négrita (c’est une habitude!).

Ils sont parfaits aussi!! Comme quoi c’est bon de faire des tests :) Le goût des pruneaux est encore mieux ressortis 48h après. La couleur du cookie était plus brun et l’odeur…humm!!

Cookies-ChocolatPruneaux_blog

Cookies Chocolat – Pruneaux

Les gourmands ont presque tout mangé! J’ai réussi a en sauver 3 de chaque pour que mon chéri en profite aussi.

Finalement c’est une grande réussite!!

Cookies-ChocolatOrangePruneaux_blog

Les Cookies pour le Labo!

Far au Chocolat

Pour revenir sur mon premier Far Breton, me voici avec le test pour le labo!!

J’ai repris la même recette qu’ ici.

J’ai mis un peu plus de pruneaux. Une grande partie de la pâte dans le premier plat à gratin. Le restant dans le moule un peu plus petit, ovale. Vu que j’ai eu un commentaire suggérant de faire du far au chocolat, voici la parfaite occasion de tenter!! Allez hop, vas-y que je casse une plaque de chocolat pâtisser en morceaux. Je les disperse par dessus le pâte du far, je ne sais pas quelle quantité j’ai mis. Inspiration!!

Le tout passe au four, le tout est transporté au labo, et le tout est dévoré!!

J’avoue: le Far au Chocolat est une excellente idée!!! La texture reste moelleuse sans être trop lourde. Les morceaux plus ou moins gros n’ont pas fondu de la même manière donc il restait des morceaux de chocolat. hummm!!

Je trouve que cela peut convenir comme dessert de Barbecue car il passe vraiment bien par le frigo (mais en petite part bien sur ;) ).

FarChocolat_2_Blog

Far au Chocolat et Far aux Pruneaux

FarChocolat_1_Blog

Far au Chocolat

Far Breton aux Pruneaux

J’ai abonné un ami au magazine « Cuisine & Vins de France ». J’ai, par la même occasion, acheté le dernier en kiosque : Avril – Mai 2013. Voici d’où est tirée cette recette de Far aux Pruneaux que j’avais bien envie de faire depuis longtemps, maintenant que nous sommes bien installés en Bretagne!!

Ingrédients:

  • 130g de sucre en poudre
  • 5 œufs
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 220g de farine
  • 75cl de lait entier
  • 50g de beurre demi-sel
  • 400g de pruneaux

Préchauffer le four à 180°C. Beurrer un moule: j’ai utilisé celui où je fait mes lasagnes.

Dénoyauter les pruneaux: je les ai mis à tremper dans un mélange rhum brun – eau.

Casser les œufs dans un saladier. Y ajouter les sucres et bien battre avec un batteur électrique.

Ajouter la farine, le lait, le beurre fondu petit à petit. Continuer à bien mélanger au batteur jusqu’à obtenir une crème bien onctueuse et lisse.

Disposer les pruneaux sur le fond du moule et verser la pâte par-dessus.

Enfourner pour 30min, j’ai mis bien 40min dans mon four électrique.

Un peu avant la fin de la cuisson, disposer quelques fines lamelles de beurre sur le dessus du gâteau.

Piquer au couteau pour vérifier la cuisson.

Se mange tiède ou bien refroidi et passé au frigo.

FarPruneaux_1_Blog

Far tout juste sorti du four, il a bien gonflé!!

FarPruneaux_2_Blog

Far aux Pruneaux

FarPruneaux_3_Blog

Far: vue à la découpe

FarPruneaux_4_Blog

La part de Far pour Christophe!!

Finalement je n’ai que peu de part dans ce moule. Je n’y ai pas mis toute ma pâte, le reste a été mis dans mon moule à cake avec des morceaux de poires. Mais je pense que les poires doivent rendre plus de jus et donc le Far aux Poires n’est pas du tout présentable (à défaut d’être bon!).

J’ai apporté deux parts au labo, qui ont été rapidement mangé par des Bretons qui ont validé la recette ;)

Allez il n’y a plus qu’en refaire pour que TOUS les collègues goûtent!!