Rôti de Sanglier mariné au vin rouge

Voici une recette que je ne pensais pas faire un jour chez moi! Nous avons l’habitude de manger du sanglier chez ma belle-famille car mon beau-père est chasseur. J’ai déjà goûté leur rôti de sanglier mariné au vin rouge, c’est vraiment très bon! Cette fois-ci nous rapportons de nos vacances de Noël un joli rôti à cuisiner nous-même!

Ingrédients de la marinade:

  • 3 carottes coupées en rondelles
  • 2 échalotes émincées
  • 1/2 verre d’huile d’olive
  • 1/2 bouteille de vin rouge corsé
  • 1 oignon émincé
  • 1 bouquet garni : laurier, thym, romarin
  • sel, poivre

Dans un grand récipient (type plat à gratin ou au mieux un grand tupperware) placer le rôti de sanglier piqué à plusieurs endroits.

Ajouter la marinade tout au tour, fermer hermétiquement et disposer au frigo pour la nuit. Tourner de temps en temps le rôti.

Le lendemain: Retirer le rôti de la marinade et l’égoutter, réserver la marinade.

Préchauffer le four à 240°C. Recouvrir la viande d’huile d’olive, sel et poivre. La mettre dans un grand plat pour le four. Cuire la viande 15min au four puis y ajouter les lardons et l’oignon.

Baisser le four à 200°C et laisser cuire 1h en retournant la viande régulièrement. Arroser régulièrement avec un peu de marinade.

Vers la fin de la cuisson ; récupérer la marinade et le jus de cuisson et faire réduire le tout dans une casserole à feu doux.

La durée de la cuisson de la viande dépend de la taille du morceau à cuire; normalement on peut manger cette viande à point ou légèrement rosée. Evidemment la viande se sert accompagné d’un vin de caractère, pour accompagnement prévoir une purée de pomme de terre!

RotiSanglier_1_blog

RotiSanglier_2_blog

Publicités

« The » Bœuf Bourguignon!

Enfin je me lance dans un Bœuf Bourguignon! La recette est tirée d’un magasine et j’en suis très contente!! Très facile à faire et trop bon, c’est tout ce que je souhaite en cuisine :)

Ingrédients:

  • 800g de boeuf : le boucher m’a choisi du « jumeau », partie dans l’épaule
  • 2 carottes
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 1 bouteille de vin rouge
  • 150g de lardons
  • 150g de champignons de Paris
  • 2 cas de farine
  • 2 cas d’huile d’olive
  • 2 feuilles de Laurier et une branche de Thym
  • Sel, Poivre

La veille au soir commencer par faire mariner la viande:

Dans un saladier déposer la viande coupée en morceaux de 3cm. Y ajouter les carottes coupées en rondelles, l’oignon émincé, les gousses d’ail, le Laurier et le Thym et la bouteille de vin rouge. Couvrir avec un film étirable et disposer au frigo pour toute la nuit.

Le lendemain, prévoir 2 bonnes heures de cuisson:

Commencer par égoutter la viande et la faire revenir dans une grande casserole avec un peu d’huile d’olive, la retourner plusieurs fois. Égoutter les aromates de la marinade et les ajouter à la viande. Saler, poivrer et laisser cuire 5 min.

Saupoudrer la viande de farine et bien remuer, cuire 2min.

Ajouter la marinade, faites bouillir, couvrir et laisser mijoter 2h30 à feux doux.

Peu avant de servir, faire revenir les lardons et les champignons de Paris. Quand ils sont bien rissolés les ajouter au Bœuf mijotés et servir.

Personnellement je n’avais pas de champignons de Paris mais j’ai utilisé les champignons déshydratés de ma « Bonne Box » de Novembre! Il faut tout d’abord les rincer dans un peu d’eau froide, puis les laisser réhydrater pendant 30 à 60min.

J’ai servi tout simplement avec du riz, et c’était trop bon!!! Humm l’odeur magique, un petit festin ;)

Pot de Départ du Labo

Vendredi dernier j’ai fêté mon pot de départ au labo. Après 3 années dans cette petite équipe, je (devrais) vais découvrir l’univers hospitalier, au moins pour 5 mois…
« Loin de moi, Ô terrible chômage!! ».
Ce fut donc l’occasion de cuisiner pleins de petites choses pour l’apéro (qui finalement a servi de repas pour une grande partie des convives!).

Pour ce qui est des boissons : une bouteille de vin blanc sec, une bouteille de vin rouge, une bouteille de Lillet Rosé pour faire découvrir l’apéritif bordelais. Également jus d’orange et d’ananas et enfin deux bouteilles de poiré (car c’est meilleur que le cidre!).

Pour le grignotage salé :

  • J’ai ressorti l’indétrônable recette des Madeleines au Thon-Tomates, recette ICI.
  • Puis les fameux Feuilletés au Chorizo, recette ICI.

On ne change pas une équipe qui gagne ;)

  • J’ai aussi fait du Houmous, recette ICI, attention cette fois-ci je n’ai mis le jus que d’un citron et plus d’huiles.
  • J’ai fait des Rillettes de Thon, recette ICI.

Avec le houmous et les rillettes de thon, j’ai découpé des galettes de pain type fajitas ou wraps. C’est vendu au rayon pain de mie, etc. Il suffit juste de découper aux ciseaux des morceaux de galettes et ensuite de tartiner le houmous ou les rillettes de dessus et hop! une bouchée!

  • J’ai acheté une boite de Gressins que j’ai disposé dans un mug et dans un pot de confiture pour chaque bout de la table. Pour aller avec (car tout seul c’est un peu sec) j’ai préparé un mélange crème-fraiche + fromage aux herbes à tartiner. Il me semble que j’ai du allonger avec de la ciboulette et du persil coriandre (à retenir : toujours goûter une feuille lorsque l’on achète du persil au supermarché… parfois c’est de la coriandre!…).
  • Roulés au Saumon Fumé : pour ça j’ai également pris une galette wrap sur laquelle j’ai tartiné du fromage type st moret ou vache-qui-rit et j’y ai émincé une bonne dose de ciboulette (évidemment on peut remplacer par du fromage aux herbes tout déjà prêt). J’ai disposé des morceaux de saumon fumé sur toute la galette, j’ai roulé le tout bien serré et conservé dans du film étirable. Juste avant de manger je l’ai découpé en rondelles et j’ai fait tenir avec un pic en bois.
  • D’autres pic avec du Jambon de Pays – Fêta: pour ça, rien de plus simple, j’ai utilisé de la Fêta conservée dans l’huile d’olive un peu aromatisée. J’ai pris quelques tranches de jambon de pays que je découpe aux ciseaux des lamelles de 1cm de large environ et j’enroule mon dé de fêta avec le jambon. Je fais tenir avec un pic en bois.
  • Enfin j’ai également tenté, je dis bien « tenter », de faire un cake salé: catastrophe!! Si il y a bien un truc que je n’arrive pas à faire c’est ça: les cakes salés. Incroyable! Je me suis inspiré du livre « Les cakes de Sophie » et je suis parti sur un Cake Chorizo – Feta – Tomates Séchées. Autant dire que ça donne envie!!
    Pour les ingrédients : 3 œufs (de chez mes parents donc le cake était un peu super jaune!) + 150g de farine + 1 sachet de levure chimique + 10cl d’huile (j’ai pris l’huile du pot de fêta, autant recycler!) + 15cl de lait tiède + 100g d’emmental râpé + 150g de chorizo coupé en 1/4 de rondelles + 100g de fêta + 100g de tomates séchées coupées en dés. Bref on mélange tout, sel, poivre, dans un moule à cake et au four 180°C pendant 45min. En sortant du four le cake est super beau!! Je me dis que c’est gagné pour cette fois, yes! Mais c’est sans compter sur la découpe au moment du pot, le cake s’effrite et visiblement les morceaux de chorizo sont encore trop gros. La prochaine fois je ferai avec des grandes tranches fines que je prends au charcutier :/ Donc le cake n’était pas du tout présentable!! Mais visiblement bon car il n’en restait que des miettes, j’ai presque pu y goûter! On va dire que c’est presque gagné, il faut encore un peu optimiser tout ça…
CakeChorizoFetaTomates_1_blog

Cake Chorizo – Feta – Tomates Séchées

OeufsJumeaux_blog

Quand on cuisine avec des œufs de la ferme, on peut tomber sur des jumeaux!!

Pour le côté sucré : J’ai ressorti mes célèbres Muffins au Citron (impossible de retrouver mon pot avec mes graines de pavot…), recette ICI. Enfin j’ai cuisiné un Far aux Pruneaux, histoire de dire qu’après 3 ans en terre bretonne, je me suis (un peu) intégrée! Recette du far ICI.

Voilà!! Tout ça donne un peu de cuisine, je m’y suis prise un peu mercredi et un peu jeudi soir pour le pot de vendredi midi. Tout le monde était super content au point qu’il faut que je transmette mes recettes!!

Je suis quand même triste de quitter ce labo où j’ai passé 3 ans, ça fait un bout tout de même… J’ai rencontré des gens formidables, j’ai appris énormément de choses, j’espère bien garder contact…

Ils sont tellement géniaux que j’ai eu droit à de beaux cadeaux : un joli livre « L’analphabète qui savait compter », de Jonas Jonasson; un bon cadeau pour retourner prendre un cours de cuisine au Centre Culinaire Contemporain et une plante d’intérieur : un Calamondin. A croire qu’ils me connaissent bien ces collègues!!!! MERCI bcp à eux.
Aller demain dernière journée, avec un pincement au cœur quand même…