Voyage en Californie #4 – Road Trip

Cette journée fut LA journée voiture du voyage. Nous sommes donc partit de San Luis Obispo où nous avions notre Air B&B en direction de la Death Valley. Pour le petit-déjeuner nous avions sur place des muffins, de la confiture, du sirop d’érable, du beurre et du jus de pomme au frigo. Nous avons également acheté des bagels!

Direction l’est pour 4h de route!

Le plan initial était de passer par « Sequoia Park »… MAIS ce n’était sans compter sur la météo!! Et oui c’était encore la fin de l’Hiver et donc la route qui traverse « Sequoia Park » était fermée. Puis ils annonçaient 1°C et 10cm de neige, autant dire que nous n’étions pas équipés du tout…

Donc sur la route nous avons fait autre chose… Au bout d’une heure nous nous sommes arrêtés dans un vignoble Four Sisters Ranch et nous avons eu la chance de déguster des vins Californiens. Nous avons dégusté près de 7 vins différents avec autant de goûts et de saveurs! Sur le lot il y en a qu’un qui m’a bien plu (c’est-à-dire qu’il ressemblait à du bordelais ;) ) mais il n’était pas encore en vente. Le dernier avec un goût de jus de poivron rouge, très étonnant!! Le paysage est incroyable : collines et vignes à perte de vue.

Nous avons ensuite repris la route, en traversant toujours de magnifiques paysages. Ici nous avons commencé à croiser quelques cultures : pommiers, fraises, etc Mais, à notre grande surprise, nous avons aussi croisé un champ d’exploitation pétrolière!! Cela nous a un peu choqué, on ne s’y attendait pas du tout, et aucun de nous en avait déjà vu… Alors ça ne fait pas rêver comme anecdote de voyage, mais c’est ça aussi les USA…

Nous avons également croisé des éoliennes et un énorme champ de panneaux solaires.

Après ces collines, nous arrivons dans le désert. Enfin ce n’est pas encore la Death Valley, mais pour nous Français, il s’agit bien du désert…. Au fond les montagnes, autour la pampa et au milieu l’autoroute à l’infini… Et au milieu de tout ça nous avons retrouvé le mec et sa caravane de « Breaking Bad »!! Mais qu’est-ce qu’on a rigolé quand on a vu ça!!!

Sur la route nous nous sommes arrêté à Baskerville pour manger. Nous avons mangé des pizzas dans la chaîne de restaurant « California Pizza Kitchen« . Ce n’était pas trop mal! A nous tous nous avons commandé 3 pizzas que l’on s’est partagé : Pepperoni (obligé!), California Veggie et California Club. Ensuite un café et un brownie dans un Starbuck. Nous en avons profité pour faire quelques magasins car il s’agit d’un centre commercial avec un Target, Trader Joe’s, et autres marques. Nous avons donc acheté quelques tee-shirt avec le logo Californie pour moins cher que dans les boutiques de touristes ;)

Les dernières heures de routes nous amènent de plus en plus proche du désert. Nous avons même croisé une petite ville où le panneau d’accueil annonçait « 100 miles from anywhere »!!

Pour le soir nous avons dormi dans un hôtel à Ridgecrest. La ville est la dernière « grosse ville » avant la Death Valley, c’est super étendu, au milieu de nulle part, à côté d’un terrain militaire… Le soir nous avons mangé dans un BBQ typiquement américain, conseillé par l’accueil de l’hôtel, à 5min à pied. Il s’agit du « Casey’s Steaks & Barbecue » et nous nous sommes régalés!! Le lieu ressemble à un restaurant miteux ou plutôt à une « salle des fêtes avec de la moquette rouge ».. On a l’impression de rentrer dans l’intimité des américains, « l’Amérique profonde » comme on pourrait dire… Nous avons tous eu de superbes assiettes : j’ai pris un steak de Black Angus saignant, hyper bon. J’en posé la fourchette à chaque bouchée pour savourer :) F a également pris du bœuf et il a adoré. M a pris du « pull pork », c’est-à-dire de l’effiloché de porc cuit trèès longtemps. Cela avait l’air super (sauf la sauce bbq trop sucrée pour moi). Nous avons tous goûté à la bière locale, très bonne. Le service était très sympa, rapide. Nous avons fini nos verres au bar, juste derrière « la paroi amovible pliante en plastique »… Il y avait des juke-box et on a eu comme la vague impression que les habitués du bar nous observaient. Ils  nous ont même mis de la musique un peu vintage ;) Bref un restaurant dépaysant, mais très bon!!! Je vous conseille même un détour par le « TripAdvisor » du restaurant qui représente exactement ce que nous avons vécu là-bas durant cette soirée.

Nos amis de Chicago nous on fait découvrir les « Fried Pickles » = les cornichons frits!! Très surprenants mais pas si mal, avec la petite sauce version aïoli…

Chaque plat était accompagné de deux « side ». Pour moi (en haut, à droite) : des légumes (surgelés) et une purée de pomme de terre (très bonne). Pour M (en bas de l’image): une pomme de terre au four et un épi de maïs. Il a bcp aimé, surtout le beurre fondu dessus!! Tous les plats étaient servis avec une salade verte, énorme et qui m’aurait suffi comme « side ». En tout cas tout était très bon!!

Voilà pour cette longue journée sur la route. Demain direction la Death Valley…

Sur la route entre Ridgecrest et la Death Valley, l’immensité des paysages est juste incroyable…

Publicités

Gratin Dauphinois

livre-playsdudimanche_blog

Ce weekend nous avons invités nos amis à déjeuner et cela faisait longtemps qu’on ne l’avait pas fait!! Entre ceux qui déménagent, ceux qui attendent un enfant et prévoient d’acheter un appartement, c’est un peu difficile de caler tous les emplois du temps. En tout cas je me suis donnée à fond : j’ai préparé un Bœuf Bourguignon trop bon: recette ici; accompagné d’un Gratin Dauphinois, mon tout premier essai!! J’ai réalisé des Tartelettes au Chocolat pour le dessert, recette ici. La recette du Gratin Dauphinois est issue du livre « Plats du Dimanche ».

Ingrédients:

  • 1kg de pommes de terre à chair ferme
  • 5 gousses d’ail
  • 2 à 3 pincées de noix de muscade
  • 60cl de lait
  • 40cl de crème
  • sel, poivre

J’ai commencé par éplucher les pommes de terre (devant la TV car il y en a pour un moment!) et je les ai plongées dans un saladier d’eau froide pour les laver. Une fois toutes épluchées, je les sèche dans un ligne puis je les coupe en tranches fines (pas de mandoline dans ma cuisine) et je les dispose directement dans une casserole. Quand toutes les pommes de terre sont coupées et disposées dans la casserole, il faut rajouter le lait et la crème. Cette fois-ci c’était « crème semi-épaisse, 30% matières grasses », c’est la fête! Saler, poivrer et ajouter les 5 gousses d’ail hachées. On a eu un peu peur en voyant la quantité d’ail dans la recette, mais on n’en pas senti le goût au final. Mais je pense que cela ré-hausse le goût. Mettre à cuire et porter à ébullition. Puis cuire à feu doux pendant 20min en remuant de temps en temps.

Lors de cette recette j’ai utilisé, pour la première fois de ma vie de la Noix de Muscade!! Tout droit rapporté d’Asie par un des voyages de mes beaux-parents, elle attendait que je m’occupe d’elle :) J’ai donc ouvert la noix et râpée un peu avec une râpe très fine. Mais oui, cela sent très bon!! J’en ai ajouté au plat, 3 grattages de la râpe, pas plus car je ne connais pas cette épice, précaution… Finalement cela a donné un goût très léger, qui fini bien le plat. La prochaine fois je pourrais en rajouter un peu plus!!

Après les 20min de cuisson dans la crème, cela mousse un peu et ça sent très bon!! Il faut transvaser les pommes de terre dans un plat à gratin avec un écumoire. Ensuite on arrose le tout de la crème. J’ai rajouté du comté râpé sur le dessus.

Cuisson 20min dans un four chaud, à 220°C.

Au final la crème et l’amidon de la pomme de terre forme une sorte de liant très bon et gourmand.

J’ai préparé ce plat le samedi, conservé au frigo la nuit et je l’ai réchauffé le lendemain pendant l’apéro à 150°C.

C’était juste trop bon!! A refaire!!! :)

Pour le plat, c’était donc du Bœuf Bourguignon. Cette fois-ci j’ai mariné la viande pendant 3h, le temps de faire les tartelettes puis le gratin. J’ai utilisé du paleron et du jumeau, sur recommandation de mon boucher. Le vin est un vin de table qu’on a déjà bu plusieurs fois et qui passe bien (~4€ la bouteille). J’ai préparé le Bourguignon le samedi soir, cuisson 2h30 après ébullition (nous, on a regardé un film!). Puis j’ai remis à cuire le lendemain pour faire réduire un peu la sauce et ajouter les lardons. J’ai également rajouté un carré de chocolat, je trouve que cela a atténué le goût acide que je sentais légèrement.

Au final c’était hyper bon!!

Pour le dessert : Tartelettes au Chocolat! J’ai repris l’idée de la pâte sablée de la Key Lime Pie. C’est à dire que j’ai mixé des Palets Bretons avec des Spéculos et j’ai mélangé avec du beurre. Le tout disposé dans des moules à tartelette, et 10min au four. Pour la crème : 20cl de crème semi-épaisse presque bouillante à répandre sur des carrés de chocolats pâtissier (chocolat noir corsé, très bien!), + 2 œufs. Quand la crème est bien belle il faut la disposer sur les fonds de tarte sablés. Cuisson 20min u four, 180°C. J’ai tout conservé au frigo.

Trop bon!!

Autant vous dire qu’on a passé un très bon dimanche en famille, heu entre amis !!!! :)

Empanadas au bœuf : test #1

De retour des vacances de Noël, nous reprenons l’objectif de l’année : cuisiner encore un peu plus. Cette fois-ci c’est le chéri qui a une idée : il veut manger des « empanadas »! Il en avait mangé dans un restaurant mexicain, au centre-ville de Rennes, depuis l’idée traîne de faire cette recette à la maison.

C’est partit! Pour ce premier test j’ai réalisé la pâte maison à base de yaourt, qui avait tellement bien fonctionné pour ma dernière quiche, recette ici. Pour la farce nous avons fait un mélange avec du la viande hachée de bœuf, 1/2 poivron rouge, 1 oignon jaune et 1/2 oignon rouge, un peu de sauce tomate, sel, poivre, herbes, piment et gingembre. Lorsque je remplis la pâte je rajoute un petit morceau de feta. J’ai disposé les empanadas sur ma plaque de four avec du papier de cuisson, le tout badigeonné avec un œuf jaune battu. Cuisson 30min dans un four préchauffé à 180°C.

Au début j’ai étalé la pâte trop fine, donc la pâte s’est percée… Puis en étalant un peu plus épais cela allait mieux. Mais je trouve que la pâte était trop humide pour ce type de préparation. La prochaine fois je pense faire avec ma pâte à pizza, affaire à suivre ;)

Le chéri a bien aimé en tout cas. Je pense que je peux aussi optimiser la farce, la faire avec du thon, du poulet, des légumes, plus de formages, bref il y a de quoi faire d’autres essais!!

empanadas_1_blog

Le plus beau de la photo, au milieu, a été le dernier confectionné!!

empanadas_3_blog

empanadas_4_blog

empanadas_5_blog

Servit avec de la salade et une petite sauce blanche : fromage blanc, sel, poivre et coriandre.

« The » Bœuf Bourguignon!

Enfin je me lance dans un Bœuf Bourguignon! La recette est tirée d’un magasine et j’en suis très contente!! Très facile à faire et trop bon, c’est tout ce que je souhaite en cuisine :)

Ingrédients:

  • 800g de boeuf : le boucher m’a choisi du « jumeau », partie dans l’épaule
  • 2 carottes
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 1 bouteille de vin rouge
  • 150g de lardons
  • 150g de champignons de Paris
  • 2 cas de farine
  • 2 cas d’huile d’olive
  • 2 feuilles de Laurier et une branche de Thym
  • Sel, Poivre

La veille au soir commencer par faire mariner la viande:

Dans un saladier déposer la viande coupée en morceaux de 3cm. Y ajouter les carottes coupées en rondelles, l’oignon émincé, les gousses d’ail, le Laurier et le Thym et la bouteille de vin rouge. Couvrir avec un film étirable et disposer au frigo pour toute la nuit.

Le lendemain, prévoir 2 bonnes heures de cuisson:

Commencer par égoutter la viande et la faire revenir dans une grande casserole avec un peu d’huile d’olive, la retourner plusieurs fois. Égoutter les aromates de la marinade et les ajouter à la viande. Saler, poivrer et laisser cuire 5 min.

Saupoudrer la viande de farine et bien remuer, cuire 2min.

Ajouter la marinade, faites bouillir, couvrir et laisser mijoter 2h30 à feux doux.

Peu avant de servir, faire revenir les lardons et les champignons de Paris. Quand ils sont bien rissolés les ajouter au Bœuf mijotés et servir.

Personnellement je n’avais pas de champignons de Paris mais j’ai utilisé les champignons déshydratés de ma « Bonne Box » de Novembre! Il faut tout d’abord les rincer dans un peu d’eau froide, puis les laisser réhydrater pendant 30 à 60min.

J’ai servi tout simplement avec du riz, et c’était trop bon!!! Humm l’odeur magique, un petit festin ;)

Duo de Lasagnes

Voici encore un dîner entre amis. Cette fois-ci je prépare des lasagnes maison avec deux préparations. La première est une recette traditionnelle à la viande. L’autre est un mélange poireaux – saumon que je souhaite tester depuis un moment. J’ai fait ma pâte à lasagne maison avec ma recette classique.

Pour les lasagnes à la viande, j’ai déjà publié une recette ICI.

Pour les lasagnes saumon – poireaux: j’ai d’abord fait revenir un oignon et quelques poireaux dans une cocotte avec un peu de beurre, mais surtout un peu d’eau. Cela à cuit à couvert pendant un moment. Bien saler et poivrer.
Pour le montage: j’ai disposé un peu de poireaux puis des lamelles de saumon frais. J’ai ajouté ma plaque de pâte et j’ai disposé ma béchamel sur la pâte. Je saupoudre de fromage râpé.  J’ai utilisé un pavé de saumon fraise découpé un peu à la manière des sashimis. Je continue mon montage par étages jusqu’à épuisement des poireaux et saumon. J’ai mis le tout à cuire au four pendant 45min.

Bilan: il y avait un peu trop de poireaux, on ne sentait pas trop le saumon (peut-être à faire avec du saumon fumé?). Mais tout a été mangé quand même!!

Lasagnes_1_Blog

A gauche : les lasagnes à la viande, à droite: les lasagnes poireaux – saumon

Roti en cocotte et Soufflet Poireaux-Parmesan

Pour ce soir-là, j’ai repris la recette du soufflet courgette-parmesan de cet article, ICI.

J’ai fait la même recette mais avec des poireaux. Il me manquait peut-être un peu de blanc en neige. En effet je l’ai fait avec les œufs de mes parents et il s’agit de petites poules donc le volume de blanc est moins important que des œufs du commerce. Enfin c’est toujours mieux de manger bio ;)

Pour le parmesan, j’ai acheté un morceau que j’ai râpé moi-même. Ça sentait trop bon dans la cuisine!! Malheureusement je n’ai pas trop retrouvé le goût dans le soufflet. La dernière fois j’avais fait avec un sachet de parmesan acheté en grande surface (moins bien évidemment) et j’avais trouvé plus de goût… mystère…

Ce plat était l’accompagnement d’un rôti de bœuf. Que j’ai dû faire en cocotte du coup car pas d’ouverture de la porte du four pendant que le soufflet cuit! Donc grande première dans ma cuisine, rôti en cocotte!!

Pour cela je prépare mon rôti comme pour aller au four: je pique des gousses d’ail dans le rôti et je mets 2-3 feuilles de romarin entre les ficelles. Je prépare un oignon coupé finement. Enfin un cube maggi réhydraté dans une tasse d’eau chaude.

Je commence par saisir mon rôti sur toutes ses faces dans ma grande casserole dans 2 cuillères à soupe d’huile. Quand les faces ont pris une jolie couleur, je sors mon rôti et je le mets de coté. Je passe alors à cuire mes oignons à feux doux, je déglace les sucs avec un peu de bouillon. Ensuite je remets le rôti pour 15min/500g de cuisson, à feux doux, couvert. J’ai rajouté un peu de bouillon et je l’ai tourné une à deux fois.
Quand le quart-d’heure est passé, je l’ai posé sur ma planche, sous un papier aluminium pendant 5-10min. Pendant ce temps j’ai fini ma sauce avec une cuillère à café de maïzena, bien remuer le mélange [bouillon – oignon – jus] jusqu’à ce que ça épaississe. Et voilà une super sauce pour aller avec le rôti et le soufflet!

PARFAIT!! Je ne pensais pas réussir comme ça un rôti dans ma cocotte. Peut-être qu’il faut plus de temps de cuisson pour ceux qui l’aime cuit à point, 20min je pense. Il était comme on l’aime!!

Tout ça pour dire qu’on s’est bien régalé ce soir-là!!!

SouffletPoireaux-Parmesan_1_Blog

Soufflet Poireaux – Parmesan

Mercredi c’est Raviolis!

Mercredi dernier j’ai fait des raviolis de bœuf.

J’ai déjà publié un article avec la recette / technique ici.

Pour la pâte à pâte: 1oeuf battu + 150g de farine + 2 cuillères à soupe d’eau + 1 cuillère à soupe d’huile. Le tout dans la MAP et rajout de farine ou eau à vue d’œil.

La pâte doit ressembler à de la pâte à modeler!!

Quand la pâte est ok, je la mets dans un film alimentaire transparent, au frigo pendant 30min.

Pendant ce temps je prépare la farce: un paquet de viande hachée de bœuf de 350g si je me souviens bien. Je rajoute sel, poivre, une grosse échalote émincée, du persil et de la ciboulette. Je rajoute un œuf pour lier le tout, et je mélange à la fourchette.

Après 30min de repos, je commence à passer la pâte au laminoir pour avoir de jolies bandes de pâtes. Je commence alors les premiers raviolis. Je dispose la bande de pâte dans mon moule à raviolis, avec un doigt je marque bien l’emplacement pour y déposer la farce. Je mets la moitié de ma farce dans un sachet à congélation dont je coupe un bout, je m’en sers comme une poche à douille, c’est très pratique et pas cher.

Lorsque tous les raviolis sont remplis de farce, je les recouvre avec une autre bande de pâte. J’appuie bien sur tous les contours pour bien fermer les raviolis, voire je passe un coup de rouleau à pâtisserie dessus (mais vu que j’ai un peu trop rempli les raviolis cette fois-ci ça n’était pas la meilleure façon de souder les deux pâtes entre elles..).

Ensuite je retourne mon moule a raviolis et je tape un coup franc sur une planche à découper pour faire tomber ma plaque de raviolis. Il ne reste plus qu’à les séparer les uns des autres. Je le fais au couteau, on peut également le faire à la roulette à pizza.

Vu qu’ils étaient remplis de façon généreuse, j’ai pris le temps de bien ressouder les côtés des raviolis en appuyant avec le dos du couteau. Histoire que ça n’éclate pas à la cuisson…

Quand les raviolis sont ok, je les farine en les disposant dans un plat en plastique avec un fond de farine, je remue le tout pour bien fariner les raviolis. Puis je les tapotent pour retirer le surplus de farine. Ils attendent ensuite sur un plateau, avec une feuille de cuisson. Prêt pour la cuisson!

Pour la cuisson: faire bouillir de l’eau dans une grande casserole. Mettre les raviolis à cuire dans l’eau bouillante. Environ 5min de cuisson, quand ils remontent tous à la surface c’est que c’est ok!

Je n’ai pas pu tout cuire en même temps, j’ai fait plusieurs bains. J’ai disposé mes premiers raviolis dans un saladier avec une cuillère à soupe d’huile d’olive pour qu’ils ne collent pas, et un papier aluminium.

Bon à la fin de toutes les cuissons mon eau était bien blanche à cause de la farine, mais au moins mes raviolis ne collaient pas et ne se sont pas ouvert à la cuisson!!

Avec du parmesan râpé, hummm… Il manquait peut-être une sauce tomate-basilic à tout ça, mais Mr le chéri avait TRÈS faim ;)

Raviolis_boeuf_2_Blog

Les raviolis bien remplis de farce

Raviolis_boeuf_3_Blog

Je rabat une bande de pâte sur mes raviolis remplis de farce

Raviolis_boeuf_1_Blog

Après avoir fait tomber ma plaque de raviolis sur une planche à découper, je fini de séparer les raviolis un à un

Raviolis_boeuf_4_Blog

Raviolis au Bœuf

Raviolis_boeuf_5_Blog

Les raviolis farinés attendent la cuisson

Raviolis_boeuf_7_Blog

Les raviolis cuit, prêts à être mangé! Il ne manque que le parmesan râpé ;)