La recette gourmande souvenir des USA : Bagels Maison!

Dès le retour de notre voyage aux USA, j’ai eu envie de me lancer (enfin) dans la réalisation de Bagels. Mon chéri m’a offert la « bible » du livre de boulangerie : « Le Larousse du Pain », de Eric Kayser. Le livre est super détaillé, j’ai appris pleins de petites choses qui font toute la différence. Il y a bcp d’images, ce qui est très important pour moi. Enfin me voilà partie pour une première fournée de Bagels!!

Ingrédients:

  • 500g de farine : ici 250g de farine T65 + 250g de T55
  • 200g d’eau à température ambiante
  • 25g de levain déshydraté
  • l’équivalent d’une cuillère à thé de levure « briochin »
  • 10g de sel de Guérande
  • 20g de sucre
  • 1 œuf (+1autre pour la dorure)
  • 25g de beurre ramolli
  • graines de pavot

D’abord je vais revenir sur les ingrédients que j’ai utilisé.
La farine T65 est celle recommandée par Eric Kayser, j’en trouvé au Biocoop. Comme je n’avais pas pris 500g, j’ai complété avec cette que j’avais dans mon placard.
Le sel de Guérande est également recommandé dans le livre, et non le sel fin. Ici 10g me semblait bcp mais aucun problème lors de la  dégustation ;)
Les graines de pavot proviennent du jardin de mes parents!

Enfin il y a ici un mélange de « levain » et de « levure ». Je ne me suis pas lancée dans le levain maison, mais j’ai réussi à trouver du levain déshydraté au Biocoop également. Pour la levure j’ai pris dans mes sachets de levure pour boulangerie. Le livre recommande la moitié de levure sèche par rapport à la quantité de levure fraîche indiquée. C’est-à-dire que la recette indiquait 5g de levure fraîche de boulangerie, donc il fallait que je mette 2,5g. Mais comme balance n’est pas assez précise j’ai mis à peu près moins d’une cuillère à café…

Passons à la recette : j’ai utilisé mon super robot Kenwood pour pétrir. J’ai mis dans l’ordre: la farine, l’eau, le levain, la levure, le sel, le sucre et l’œuf que j’ai battu à la fourchette. Mélanger 4min à vitesse lente. Puis 6min à vitesse rapide. La recette indique d’ajouter le beurre 3min avant la fin du pétrissage, évidemment je n’ai pas fait trop attention au temps à ce moment là… Bref j’ai ajouté le beurre quand ça tournait vite ;)
Pour la première pousse j’ai laissé la pâte dans la cuve de mon robot et j’ai ajouté par dessus un torchon propre aspergé d’eau. J’ai mis le tout à pousser dans mon four que j’avais préalablement chauffer à +30°C puis éteint. Ici la pâte lève 1h.

Après 1h de pousse, mettre la pâte sur un plan de travail fariné et découper en 9 pâtons d’environ 100g chacun. Recouvrir d’un linge et laisser reposer 15mn. Personnellement j’ai fait environ 12 pâtons, car je trouvais ça assez gros.

Après les 15min, faire tourner les pâtons pour donner une forme de boule bien ronde. Faire un trou au milieu avec l’aide d’un doigt et tourner jusqu’à élargir le trou. Lorsque tous les pâtons sont formés, recouvrir d’un linge et laisser pousser 30min.
Alors ici je me suis un peu trompée, j’ai déposé ma pâte et couper les pâtons et j’ai formé les boules puis repos 15min. Ensuite j’ai fait les trous et repos 30min. Bref petit souci dans le moment de repos…

Pendant ce temps faire bouillir de l’eau dans une casserole. Préparer une grille au-dessus de l’évier pour égoutter les bagels. Préparer une plaque de cuisson avec du papier sulfurisé. Préparer un œuf battu et un pinceau. Préparer une assiette avec les graines de pavot (et/ autre si vous le souhaitez). Mettre à chauffer le four à 200°C.

Quand l’eau frémit, plonger un bagel dans l’eau et cuire 1min30 de chaque côté. Ensuite l’égoutter au dessus de l’évier. Le dorer avec l’œuf battu et le retourner dans l’assiette de graines si vous le souhaitez. Disposer sur la plaque de cuisson. L’astuce des baguettes chinoises : super pratique pour retourner le bagel!!

Quand la plaque est remplie, cuire les bagels 15 à 20 min à 200°C. La recette recommande « un coup de buée » : verser 5cl d’eau sur une plaque chaude dispose en position basse dans le four.

Après la cuisson au four, faire refroidir les bagels sur une grille.

Cela sent très bon même si la recette est un peu longue. Mais c’est ce qui fait le charme de la boulangerie : patience, rigueur et gourmandise!!

Je n’étais pas hyper satisfaite de moi car comme je l’ai indiqué il y a eu quelques erreurs dans le timing. Puis dès le départ il m’a semblé que ma pâte n’était pas assez hydratée, ce qui explique qu’elle a peu gonflé… Au final Mr le chéri était agréablement surpris en rentrant de son footing, alors bon j’ai quand même pris une photo!! J’ai conservé ces petits pains dans une grande boite en plastique, on s’est bien régalé avec ce souvenir gourmand!! A refaire rapidement, en mieux ;)

Le Gâteau Breton, recette du fou!

Grâce à un collègue de mon chéri, nous disposons désormais d’une très bonne recette pour faire un Gâteau Breton aussi simple que bon!! Le malaxage de la pâte sablée est assez spécial et j’avoue que je ne savais pas trop ce que ça allait donner. Mise à part que le gâteau finit par s’émietter lorsque l’on doit couper les dernières parts, il est délicieux!

Ingrédients:

  • 350 grammes de farine
  • 250 grammes de sucre
  • 250 grammes de beurre à température ambiante
  • 6 jaunes d’œuf (si gros œufs gardez un peu de jaune pour dorer le gâteau sinon prévoir 7 œufs)

Mettre la farine dans un plat creux. Faire une fontaine. Déposer le beurre, ajouter les jaunes. Travailler à la main le beurre et les jaunes. Ajouter le sucre. Travailler à nouveau à la main puis ramener la farine progressivement. Faire une boule. Aplatir la boule dans un moule à manqué huilé. Dorer à l’œuf puis faire des dessins sur le dessus avec le dos de la fourchette.

Préchauffer le four 5 mn th. 6 (180°) puis enfourner 25mn (grille 3ème niveau en partant du bas). A la fin de la 1ère cuisson, couvrer le gâteau de papier aluminium puis prolonger la cuisson 15 mn th.4 (150°). La cuisson terminée, laisser le gâteau 5mn, four éteint.

Personnellement j’ai utilisé un moule carré en terre-cuite dans lequel je fais habituellement mon brownie, « un moule avec un fond un peu épais » : conseil trouvé sur internet.

J’ai également mis de la pâte dans deux moules à tartelettes : le résultat est super!! Ici seulement 25min de cuisson à 180°C ont suffi, c’était parfait!!

Enfin vu qu’on utilise ici 6 jaunes d’œufs, il m’en restait autant de blancs que j’ai donc convertis en mousse au chocolat!! :)

GateauBreton_blog

Pain d’épices, recette de 2014

L’année dernière j’avais déjà tenté une recette de Pain d’Epices, article ICI.

Cette fois-ci il s’agit de la recette de ma belle-mère, sans œuf et à base d’un mélange déjà préparé « d’épices à pain d’épices ».

Ingrédients:

  • 125g de farine de blé
  • 125g de farine de sarrasin (ou de seigle)
  • 250g de miel foncé
  • 50g de sucre roux
  • 100g de sucre glace
  • 15cl de lait
  • 5cl d’huile
  • 80g d’écorce d’orange confite
  • 1 cac de bicarbonate
  • 1 cac d’épices à pain d’épices
  • 30g de beurre pour le moule
  • 50g d’amandes entières pelées
  • 2 cas d’eau de fleur d’oranger
  • 1/2 cac de sel

Lorsque j’ai fait la recette avec ma mère, nous avons tapissé le moule avec du papier de cuisson et le démoulage c’est très bien passé, donc pas de beurre.

Je n’ai pas trouvé d’orange confite en faisant les courses, j’ai donc goûté les deux versions: les deux se mangent très bien!

Nous n’avons pas fait le sirop avec le sucre glace et la présentation avec les amandes, tout juste sorti du four le cake sentait déjà très bon!!

Pour le miel, j’ai simplement utilisé du miel du commerce mélange toutes fleurs.

La recette maintenant:

Dans une casserole mélanger le miel, le sucre roux, le lait et l’huile. Mettre sur feux doux et porter à frémissement tout en remuant.
Dans un saladier, tamiser les deux farines puis ajouter le bicarbonate, le sel et les épices.
Ajouter le mélange de miel chaud aux farines et remuer avec une spatule jusqu’à ce que la pâte ait absorbée tout le liquide. La pâte doit devenir souple et homogène.
Transvaser la préparation dans un moule beurrer ou un moule souple et mettre à cuire dans un four chaud à 150°C pendant 1h.
Laisser refroidir sur une grille.

C’est lorsque le cake est refroidi que l’on peut éventuellement verser un sirop dessus (sirop : sucre glace + un peu d’eau) et décorer avec les amandes.

La recette est vraiment facile à faire, je crois que c’est désormais MA recette de pain d’épices!!!!

PainDepicesNoel2014_1_blog

Voici le pain d’épice de ma Belle-mère avec les écorces d’orange confites.

Brioche pour le weekend!

Vendredi après-midi et toujours en vacances. Après avoir hiberné sous mon plaid et au fond du canapé, me voilà un sursaut d’activité!! si si je vais faire une brioche!! Je reprend simplement la recette de la dernière fois ICI. La brioche était tellement belle!!

Aujourd’hui j’ai réellement du yaourt (à la place du fromage blanc) et je mets une cuillère à soupe de fleur d’oranger, pas de jus de citron.

Je lance la pâte dans la machine à pain sur le programme « pâte à pizza ». Ensuite je sors et je mets en forme, deux boudins entrelacés et direction le moule à cake en silicone. Je place le moule sur le radiateur de la cuisine avec un torchon propre par dessus. Le radiateur est tiède mais chaud non plus. Je laisse pousser 30 à 45min. Ensuite je place au four 20min, dans un four chaud à 200°C. J’ai peut-être mis la brioche un peu trop haut dans le four car j’ai eu un peu (trop) de croûte à mon goût…

Elle est magnifique toute gonflée et colorée!! Mais elle a séchée un peu (trop) vite. On sent très légèrement la fleur d’oranger donc c’est la bonne dose (pour nous en tout cas). La mie est moins aérée que la dernière; je pense que cela est due à la levure (ici premier prix InterM contre Briochin la dernière fois).

Verdict elle s’est laissée manger et surtout elle a fini en pain perdue version gourmands !!!!

Enfin j’étais tellement motivée que j’ai aussi fait une pizza maison!!

Brioche_Fevrier2014_1_blog

Après avoir poussé sur le radiateur

Brioche_Fevrier2014_3_blog

Trop Belle!!

Brioche_Fevrier2014_4_blog

La mie n’est pas assez aérée…

Brioche_Fevrier2014_5_blog

Du coup on a eu droit à de la « Brioche Perdue »!!

Tarte Liégeoise aux Pommes

Livre_LarousseTartesQuichesPizzas

article de mon ancien blog…

Soirée d’anniversaire du Champion alors je fait le dessert qu’il souhaite: une tarte aux pommes! J’ai pris une recette sur mon livre « LAROUSSE des Tartes, Quiches et Pizzas ». On tente donc une « Tarte Liégeoise aux Pommes ». Variante proposée avec des prunes.

On commence par la pâte brisée sucrée maison:

Ingrédients:

  • 100g de beurre mou
  • 150g de farine
  • 5 cuillères à soupe d’eau froide
  • 2 cuillères à soupe de sucre

J’ai tout mis dans ma machine à pain, programme « pâte à pâte ». Dès que cela prend une forme de boule, j’arrête le programme et je finis à la main. Je farine et j’enroule dans un film alimentaire, 30 min au moins au frigo.
Je crois que j’ai dû mettre un peu moins de beurre, à peu près 80g et c’est du beurre demi-sel. Pour la farine et l’eau je mets toujours un peu moins et je fini à l’oeil, en fonction de la texture de la pâte je rajoute un peu d’eau et/ou un peu de farine.

Pour la recette de la tarte liégeoise aux pommes:

Ingrédients:

  • la pâte brisée sucrée que l’on vient de faire!!  »on est toute fière, oui oui!! »
  • 1 œuf
  • 2 pincées de cannelle en poudre
  • 200g de sucre en poudre
  • 1kg de pommes
  • 50g de farine

On commence par étaler la pâte que l’on place sur un moule à tarte préparé avec un papier de cuisson sur le fond.
Mettre à chauffer le four à 200°C pendant que l’on finit la tarte.
Dans un saladier: battre l’œuf + 1 pincée de cannelle + 1 cuillère à soupe de sucre. Bien mélanger et répartir cette première préparation sur le fond de tarte.
Mélanger ensuite le reste de sucre + la farine + l’autre pincée de cannelle. Bien mélanger et « poudrez-en la pâte ». Bon j’ai pas très bien compris ce terme alors j’ai saupoudré ce mélange par dessus le mélange à l’œuf que l’on a déjà étalé sur le fond de pâte.
Je me pose une question: « pourquoi on ne mélange pas tout ensemble?? »
Enfin s’occuper des pommes, les peler et les couper en fines lamelles et les répartir sur la tarte.
Enfourner pour 45min.

La tarte est jolie et elle se tient bien. Mais je n’ai pas trouvé le goût « exceptionnel ». Peut-être parce que j’ai mis un peu moins de sucre que prévu? Peut-être à tenter avec un mix sucre blanc – sucre roux… Enfin pour les amateurs de cannelle, je pense qu’on peut en rajouter car moi qui n’y tiens pas, ben j’ai rien senti…

TarteLiegeoisePommes_Blog

Tarte Liegeoise aux Pommes

Nouvelle pâte à Tarte Légère!

Livre_LarousseTartesQuichesPizzas

Voici le retour des pommes et de l’automne!! Par conséquent, le retour de la Tarte aux Pommes!!!

Cette fois-ci je change ma recette de pâte à tarte, je tente la « pâte aux petits-suisses » du livre « Larousse des Tartes,Quiches et Pizzas », chez Larousse, évidemment ;)

La recette était pour 500g de pâte alors j’ai divisé par deux les proportions. Ce qui était largement suffisant pour ma tarte aux pommes.

Ingrédients:

  • recette originale = ma recette ajustée
  • 90g de beurre mou = 45g
  • 180g de farine tamisée = 90g
  • 1 pincée de sel fin = j’utilise du beurre 1/2 sel donc je ne rajoute jamais de sel
  • 3 petits-suisses : 180g = 90g de fromage blanc
  • 1 cas de sucre en poudre = 1 cac

J’ai lancé tout ça dans ma machine à pain, mais finalement j’ai rajouté de la farine. Je pense que la MAP malaxe trop cette pâte délicate et cela ne conviens pas au fromage blanc trop mou. J’ai donc tout sorti sur le plan de travail fariné et j’ai fini le pétrissage à la main. J’ai enveloppé dans du film étirable, au frigo pendant… au moins 1h je crois.

Ensuite je procède comme d’habitude pour ma tarte aux pommes.

  1. Je mets à chauffer le four à 200°C.
  2. J’étale ma pâte à tarte: la pâte est très fine et super à travailler. On sent vraiment qu’il y a moins de beurre que d’habitude, je dirais qu’elle est « toute douce ».
  3. Ensuite je pique à la fourchette, j’étale de la compote puis mes tranches de pommes.
  4. J’ai rapporté des graines de pavots de chez mes parents, j’en profite pour en ajouter sur le dessus. En passant au four cela donne un subtil gout que j’aime beaucoup.
  5. Au four pendant 35-45min.

Et là c’est le drame (ENCORE!)….. Le fond de tarte n’est pas cuit!!! Voilà, ça m’arrive dans 90% des cas et je ne comprends pas pourquoi…. Bon la tarte se mange quand même, mais je suis embêtée par ce problème récurrent… Il va falloir optimiser cela et faire des tests (Hum des tartes en perspectives!!!! :) ).

D’après ce que j’ai vu que le net: « abaisser ma grille où je pose mon moule et cuire sur la fonction SOL ». Ce sera mon premier test pour essayer de résoudre le mystère du fond de tarte pas cuite

CECI DIT la pâte au fromage blanc était bien croustillante sur les bords (ce que j’appelle chez moi, les trottoirs) et j’ose espérer (quand j’aurai résolu mon fichu problème technique) que cela donne une super pâte croustillante et légère!!

TartePommesPavot_1_Blog

Tarte aux Pommes et Pavot

TartePommesPavot_Blog

Tarte aux Pommes sur la pâte à tarte légère

Roulés Jambon -Poireaux

La saison des poireaux est revenue!! Enfin je crois qu’elle n’ai jamais vraiment partie car on trouve des poireaux toute l’année sur les marchés… :/

Ce soir j’ai donc envie de faire des « endives au jambon » mais version poireaux!! Et oui (encore) un légume que je n’aime vraiment pas, les endives. Ce n’est pas grave car cette recette est super avec des poireaux!!!

Ingrédients:

  • 2 poireaux
  • 1 gros oignon
  • jambon blanc (ici 5 tranches)
  • 1/2 gousse d’ail écrasée
  • 100g de fromage rapé
  • 50g de beurre
  • 50g de farine
  • environ 250mL de lait
  • sel, poivre

Je commence par couper en morceaux les poireaux puis l’oignon. Je fait revenir le tout à la poêle avec un peu de beurre et un fond d’eau. Je mets sur feu doux et je laisse mijoter pendant 15-20min le temps que tout fonde.

Lorsque cela a bien fondu j’ajoute ma gousse d’ail écrasée, sel et poivre. Je réserve.

Je fait ma béchamel: je fait fondre le beurre puis j’ajoute d’un coup la farine. Je remue rapidement pour que la farine absorbe tout le beurre fondu. Alors j’ajoute le lait, je n’arrête pas de remuer. Lorsque le tout devient homogène, je rajoute un peu de lait. Je remue. Je continue à allonger avec du lait jusqu’à trouver la consistance qui me plaît. J’ai obtenu une super béchamel avec une texture onctueuse, parfait!

On passe au montage: sur une planche à découper je dispose une tranche de jambon, au centre je mets 2 à 3 cuillères à soupe de poireaux. Je saupoudre de fromage râpé et 2 cuillères à café de béchamel. Je roule le tout et je transvase dans un plat à gratin. Je fait ceci jusqu’à ne plus avoir de poireaux. Je remets un peu de béchamel sur chaque tranche de jambon puis de fromage râpé.

Au four pendant 15min, sous le grill. Dans mon four électrique, j’ai utilisé la position rôtissoire.

TROOP BON!! On s’est régalé!!

Évidemment il s’agit de la recette bien riche! La prochaine fois je fait avec [fromage blanc – fromage râpé]. Ou mélange [maïzena – lait] qui donne à peu près la même texture que la béchamel en plus light, voir même ça tiens mieux!

Je pense qu’un peu de fromage de chèvre ou de la fêta par là ça doit être sympa aussi ;)

Poireaux-Jambon_1_blog

Jambons farcis de poireaux

Poireaux-Jambon_2_blog

Béchamel, toujours en trop grande quantité…

Poireaux-Jambon_3_blog

Prêt pour aller au four, à gratiner

Poireaux-Jambon_4_blog

Jambon – Poireaux Gratinés!!

Poireaux-Jambon_5_blog

Jambon – Poireaux : il manque la salade verte!

Mercredi c’est Raviolis!

Mercredi dernier j’ai fait des raviolis de bœuf.

J’ai déjà publié un article avec la recette / technique ici.

Pour la pâte à pâte: 1oeuf battu + 150g de farine + 2 cuillères à soupe d’eau + 1 cuillère à soupe d’huile. Le tout dans la MAP et rajout de farine ou eau à vue d’œil.

La pâte doit ressembler à de la pâte à modeler!!

Quand la pâte est ok, je la mets dans un film alimentaire transparent, au frigo pendant 30min.

Pendant ce temps je prépare la farce: un paquet de viande hachée de bœuf de 350g si je me souviens bien. Je rajoute sel, poivre, une grosse échalote émincée, du persil et de la ciboulette. Je rajoute un œuf pour lier le tout, et je mélange à la fourchette.

Après 30min de repos, je commence à passer la pâte au laminoir pour avoir de jolies bandes de pâtes. Je commence alors les premiers raviolis. Je dispose la bande de pâte dans mon moule à raviolis, avec un doigt je marque bien l’emplacement pour y déposer la farce. Je mets la moitié de ma farce dans un sachet à congélation dont je coupe un bout, je m’en sers comme une poche à douille, c’est très pratique et pas cher.

Lorsque tous les raviolis sont remplis de farce, je les recouvre avec une autre bande de pâte. J’appuie bien sur tous les contours pour bien fermer les raviolis, voire je passe un coup de rouleau à pâtisserie dessus (mais vu que j’ai un peu trop rempli les raviolis cette fois-ci ça n’était pas la meilleure façon de souder les deux pâtes entre elles..).

Ensuite je retourne mon moule a raviolis et je tape un coup franc sur une planche à découper pour faire tomber ma plaque de raviolis. Il ne reste plus qu’à les séparer les uns des autres. Je le fais au couteau, on peut également le faire à la roulette à pizza.

Vu qu’ils étaient remplis de façon généreuse, j’ai pris le temps de bien ressouder les côtés des raviolis en appuyant avec le dos du couteau. Histoire que ça n’éclate pas à la cuisson…

Quand les raviolis sont ok, je les farine en les disposant dans un plat en plastique avec un fond de farine, je remue le tout pour bien fariner les raviolis. Puis je les tapotent pour retirer le surplus de farine. Ils attendent ensuite sur un plateau, avec une feuille de cuisson. Prêt pour la cuisson!

Pour la cuisson: faire bouillir de l’eau dans une grande casserole. Mettre les raviolis à cuire dans l’eau bouillante. Environ 5min de cuisson, quand ils remontent tous à la surface c’est que c’est ok!

Je n’ai pas pu tout cuire en même temps, j’ai fait plusieurs bains. J’ai disposé mes premiers raviolis dans un saladier avec une cuillère à soupe d’huile d’olive pour qu’ils ne collent pas, et un papier aluminium.

Bon à la fin de toutes les cuissons mon eau était bien blanche à cause de la farine, mais au moins mes raviolis ne collaient pas et ne se sont pas ouvert à la cuisson!!

Avec du parmesan râpé, hummm… Il manquait peut-être une sauce tomate-basilic à tout ça, mais Mr le chéri avait TRÈS faim ;)

Raviolis_boeuf_2_Blog

Les raviolis bien remplis de farce

Raviolis_boeuf_3_Blog

Je rabat une bande de pâte sur mes raviolis remplis de farce

Raviolis_boeuf_1_Blog

Après avoir fait tomber ma plaque de raviolis sur une planche à découper, je fini de séparer les raviolis un à un

Raviolis_boeuf_4_Blog

Raviolis au Bœuf

Raviolis_boeuf_5_Blog

Les raviolis farinés attendent la cuisson

Raviolis_boeuf_7_Blog

Les raviolis cuit, prêts à être mangé! Il ne manque que le parmesan râpé ;)

Brioche Légère au Yaourt

Livre_PainMaison

Je pense que je vais avoir testé presque toutes les recettes de ce livre de boulangerie!!

Cette fois-ci je m’attaque à une Brioche, chose que je n’ai pas fait depuis longtemps.

Ingrédients:

  • 80ml de lait
  • 350g de farine T45
  • 50g de yaourt
  • 2cs de fleur d’oranger
  • 1 œuf battu
  • 1cc de levure instantanée
  • 1/2cc de sel
  • 20g de beurre
  • 20g de sucre + 1 sachet de sucre vanillé
  • 1cc de jus de citron

Évidemment j’ai un peu modifié la recette avec ce que j’avais dans les placards.

Pour la farine, je n’ai que du T55 donc je l’ai pesé puis passé au tamis d’une petite passoire. Cela a donné une farine toute douce et légère.

Pour le yaourt, j’ai pris du fromage blanc 0%.

A la place de la fleur d’oranger j’ai mis un peu plus de jus de citron, mais je n’ai pas retrouvé le gout. Juste la brioche n’était pas très sucrée, légère et un tout petit peu acide peut-être. Mais avec de la confiture, c’est parfait!

Pour la levure, j’ai mis un sachet de levure Briochin.

Pour le sucre j’ai mis 20g de sucre semoule et 2 cuillères à café de sucre vanillé maison.

J’ai mis tous les ingrédients dans la Machine à Pain, puis j’ai lancé le programme « pâte à pizza ». Cela permet de pétrir la pâte et de la faire levée. Durée du programme: 1h30.

Ici la pâte avait bien bien levée! ! Heureusement il y a un couvercle sur la MAP, sinon la brioche aurait pu s’échapper!!

Je l’ai donc sortit sur un plan de travail fariné. Je l’ai découpé en trois pâton, j’en ai fait des boudins et j’ai tenté de faire une tresse. Je l’ai ensuite disposée dans un moule à gratin avec du papier de cuisson sur le fond du moule.

Je laissé pousser environ 30 à 40min. Lors des 10 dernières minutes j’ai mis à chauffer mon four à 200-230°C, bien chaud.

J’ai doré la brioche avec un œuf battu et direction le four pour 20 à 30min de cuisson.

Je la laisse refroidir sur une grille. Je la conserve dans un sac en plastic, type sac à congélation (mais je pense qu’elle va durer 2 jours!).

Quelques photos car je suis trop fière de ma super brioche!!!

Brioche_Sept2013_2_blog

Après le programme « pâte à pizza » et la disposition en tresse

Brioche_Sept2013_4_blog

Après les 30min de poussée sous le torchon!!!

Brioche_Sept2013_1_blog

Dorée à l’œuf et 20 à 30min de cuisson

Brioche_Sept2013_7_blog

La Brioche se tient bien

Brioche_Sept2013_6_blog

Les premières tranches pour gouter…

Brioche_Sept2013_8_blog

Avec le confiture de fraises du Périgord maison, pure plaisir!!

Cake tendre Chocolat – Orange

Ce weekend c’était sport, déménagement de K., glandouille chez O. puis soirée chez S.

Chez O. les garçons ont été embauchés pour faire du bricolage: montage de meubles en kit et vissage d’ampoules en tous genres.

Pendant ce temps j’ai préparé un cake au chocolat pour dîner ce soir chez S.

Ingrédients:

  • 100g de chocolat pâtissier noir
  • 3 œufs
  • 200g de farine
  • 180g de sucre
  • 100g de beurre
  • 20cl de crème semi-épaisse
  • 1 sachet de levure chimique
  • 30g de cacao amer
  • 6 à 7 écorces d’oranges confites

Commencer par battre les œufs dans un saladier. Ajouter le sucre et battre jusqu’à ce que cela blanchisse. A ce moment j’ajoute la levure que je passe à travers une passoire fine pour éviter les agrégats. Ensuite j’ai ajouté la farine puis le chocolat en poudre.

Bien mélanger à chaque ajout d’ingrédients (surtout quand on a qu’un fouet de batteur électrique pour mélanger tout ça!).

Je rajoute les écorces d’orange confites découpées en tous petits morceaux. Puis je m’occupe de faire fondre le chocolat et le beurre dans une casserole.

On mélange bien le tout. Cuisson environ 45 à 60min dans un four préchauffé à 180°C.

Étant donné que mon moule à cake en silicone est petit, j’ai pris également le moule en silicone cannelé.

Le cake est vraiment très moelleux et pas du tout sec, ce que je reproche souvent aux cakes.

CakeChocolatOrange_2_blog

Cake Chocolat – Orange: muffins

CakeChocolatOrange_1_blog

Muffins – 1…

Et pendant ce temps, O. a bien occupé nos garçons:

OrianneBricolage_1_blog

Fab travaille dur dur…

OrianneBricolage_3_blog

K. aussi!

OrianneBricolage_2_blog

Bravo les garçons, vous avez bien mérité un bout de cake ;)