Calamondin, mon nouveau colocataire

Cette semaine, j’ai fêté mon pot de départ du labo, adieu les Grenouilles!!

J’ai fait pleins de bonnes choses à manger évidemment, cela sera raconté dans un autre article. Ici je vais parler de mon nouveau colocataire, le nouvel ami des Orchidées, des semis et des Radis : Le CALAMONDIN!! Petit arbre d’appartement que m’ont offert mes collègues!! :)

Il s’agit d’un « Oranger d’appartement », qui devrait très bien se plaire chez moi (j’espère pour lui!). Il serait issu d’un croisement entre mandarine et kumquat. Il est petit (pas trop gros pour l’appartement), les petites oranges sont très jolies et les fleurs sentent tellement bon!!! L’odeur ressemble évidemment à la fleur d’oranger mais il y a une note subtile en plus de je-ne-sais-quoi… Mon chéri trouve que « ça sent le muguet très fort ».

Il va falloir que je me renseigne sérieusement à son sujet : comment l’arroser, comment en prendre soin, quand le rempoter, et le plus important : est-ce qu’on peut manger ses petites oranges?!! Oui, j’essaye de rentabiliser le cadeau ;)

Je l’ai installé près de la baie-vitrée pour qu’il ait un maximum de soleil, à côté des semis et d’une Orchidée.

Calamondin_22mars2014_blog

Calamondin : cadeau des collègues pour mon pot de départ du Labo!!

PS: Le lendemain 2-3 fleurs se sont éclosent, le nez au dessus de la table pour regarder les semis, cela sentait très bon. Deux jours encore après plusieurs fleurs sont ouvertes et là je sent l’odeur depuis mon canapé, soit environ 5m! Ça promets quand tout sera en fleurs, cela va embaumer tout l’appartement!!! Plus besoin de « parfum d’appartement » ou de bougie « sent-bon »!! :)

Pot de Départ du Labo

Vendredi dernier j’ai fêté mon pot de départ au labo. Après 3 années dans cette petite équipe, je (devrais) vais découvrir l’univers hospitalier, au moins pour 5 mois…
« Loin de moi, Ô terrible chômage!! ».
Ce fut donc l’occasion de cuisiner pleins de petites choses pour l’apéro (qui finalement a servi de repas pour une grande partie des convives!).

Pour ce qui est des boissons : une bouteille de vin blanc sec, une bouteille de vin rouge, une bouteille de Lillet Rosé pour faire découvrir l’apéritif bordelais. Également jus d’orange et d’ananas et enfin deux bouteilles de poiré (car c’est meilleur que le cidre!).

Pour le grignotage salé :

  • J’ai ressorti l’indétrônable recette des Madeleines au Thon-Tomates, recette ICI.
  • Puis les fameux Feuilletés au Chorizo, recette ICI.

On ne change pas une équipe qui gagne ;)

  • J’ai aussi fait du Houmous, recette ICI, attention cette fois-ci je n’ai mis le jus que d’un citron et plus d’huiles.
  • J’ai fait des Rillettes de Thon, recette ICI.

Avec le houmous et les rillettes de thon, j’ai découpé des galettes de pain type fajitas ou wraps. C’est vendu au rayon pain de mie, etc. Il suffit juste de découper aux ciseaux des morceaux de galettes et ensuite de tartiner le houmous ou les rillettes de dessus et hop! une bouchée!

  • J’ai acheté une boite de Gressins que j’ai disposé dans un mug et dans un pot de confiture pour chaque bout de la table. Pour aller avec (car tout seul c’est un peu sec) j’ai préparé un mélange crème-fraiche + fromage aux herbes à tartiner. Il me semble que j’ai du allonger avec de la ciboulette et du persil coriandre (à retenir : toujours goûter une feuille lorsque l’on achète du persil au supermarché… parfois c’est de la coriandre!…).
  • Roulés au Saumon Fumé : pour ça j’ai également pris une galette wrap sur laquelle j’ai tartiné du fromage type st moret ou vache-qui-rit et j’y ai émincé une bonne dose de ciboulette (évidemment on peut remplacer par du fromage aux herbes tout déjà prêt). J’ai disposé des morceaux de saumon fumé sur toute la galette, j’ai roulé le tout bien serré et conservé dans du film étirable. Juste avant de manger je l’ai découpé en rondelles et j’ai fait tenir avec un pic en bois.
  • D’autres pic avec du Jambon de Pays – Fêta: pour ça, rien de plus simple, j’ai utilisé de la Fêta conservée dans l’huile d’olive un peu aromatisée. J’ai pris quelques tranches de jambon de pays que je découpe aux ciseaux des lamelles de 1cm de large environ et j’enroule mon dé de fêta avec le jambon. Je fais tenir avec un pic en bois.
  • Enfin j’ai également tenté, je dis bien « tenter », de faire un cake salé: catastrophe!! Si il y a bien un truc que je n’arrive pas à faire c’est ça: les cakes salés. Incroyable! Je me suis inspiré du livre « Les cakes de Sophie » et je suis parti sur un Cake Chorizo – Feta – Tomates Séchées. Autant dire que ça donne envie!!
    Pour les ingrédients : 3 œufs (de chez mes parents donc le cake était un peu super jaune!) + 150g de farine + 1 sachet de levure chimique + 10cl d’huile (j’ai pris l’huile du pot de fêta, autant recycler!) + 15cl de lait tiède + 100g d’emmental râpé + 150g de chorizo coupé en 1/4 de rondelles + 100g de fêta + 100g de tomates séchées coupées en dés. Bref on mélange tout, sel, poivre, dans un moule à cake et au four 180°C pendant 45min. En sortant du four le cake est super beau!! Je me dis que c’est gagné pour cette fois, yes! Mais c’est sans compter sur la découpe au moment du pot, le cake s’effrite et visiblement les morceaux de chorizo sont encore trop gros. La prochaine fois je ferai avec des grandes tranches fines que je prends au charcutier :/ Donc le cake n’était pas du tout présentable!! Mais visiblement bon car il n’en restait que des miettes, j’ai presque pu y goûter! On va dire que c’est presque gagné, il faut encore un peu optimiser tout ça…
CakeChorizoFetaTomates_1_blog

Cake Chorizo – Feta – Tomates Séchées

OeufsJumeaux_blog

Quand on cuisine avec des œufs de la ferme, on peut tomber sur des jumeaux!!

Pour le côté sucré : J’ai ressorti mes célèbres Muffins au Citron (impossible de retrouver mon pot avec mes graines de pavot…), recette ICI. Enfin j’ai cuisiné un Far aux Pruneaux, histoire de dire qu’après 3 ans en terre bretonne, je me suis (un peu) intégrée! Recette du far ICI.

Voilà!! Tout ça donne un peu de cuisine, je m’y suis prise un peu mercredi et un peu jeudi soir pour le pot de vendredi midi. Tout le monde était super content au point qu’il faut que je transmette mes recettes!!

Je suis quand même triste de quitter ce labo où j’ai passé 3 ans, ça fait un bout tout de même… J’ai rencontré des gens formidables, j’ai appris énormément de choses, j’espère bien garder contact…

Ils sont tellement géniaux que j’ai eu droit à de beaux cadeaux : un joli livre « L’analphabète qui savait compter », de Jonas Jonasson; un bon cadeau pour retourner prendre un cours de cuisine au Centre Culinaire Contemporain et une plante d’intérieur : un Calamondin. A croire qu’ils me connaissent bien ces collègues!!!! MERCI bcp à eux.
Aller demain dernière journée, avec un pincement au cœur quand même…

Canelés Bordelais : épisode 3

Mi-Janvier 2014, voici l’heure du repas d’Hiver du labo!! Le repas de Noël a été transféré à Janvier ;)

Près d’une dizaine de personnes sont conviées et sur le tableau noir de la pièce cafet nous nous inscrivons dans une des colonnes : « Salé / Sucré / Liquides ».

Cette fois-ci je m’inscris dans le sucré: je vais re-tenter mes canelés bordelais, uniquement dans les moules en cuivre!

L’organisation de cette recette est simple, je fais la pâte le samedi et je cuis le dimanche.

En regardant mes deux anciens articles sur les canelés, j’ai remarqué que je n’ai jamais mis la recette que j’utilise. Elle m’a été donné par ma mère qui la tient d’une amie à elle…

Pour 16 moules en cuivre de taille moyenne.

Ingrédients:

  • 1/2L de lait
  • 2jaunes d’œuf
  • 1 œuf entier
  • 190g de sucre
  • 85g de farine
  • 40g de maïzena
  • 1,5 bouchon de rhum brun Négrita
  • 25g de beurre
  • 1 gousse de vanille

Je commence par faire chauffer le lait et le beurre. J’ouvre en deux la gousse de vanille, je récupère les grains que je mets dans le mélange de lait. Puis je fais bouillir.
Pendant que cela chauffe, je mélange la farine, le sucre et la maïzena.
Lorsque le lait bout, je coupe le feu et je laisse refroidir un peu.
Je bats les œufs auxquels je rajoute le rhum.
Je mélange la farine et les œufs.
Quand le mélange au lait a un peu refroidit je l’ajoute au reste, je mélange bien pour que la pâte soit bien lisse. J’y laisse la gousse de vanille.
Je laisse refroidir doucement dans ma cuisine à température ambiante puis je mets au frigo pour la nuit.

Voilà pour la première partie.

Le Lendemain je passe à la cuisson. Je commence par chauffer le four à 200°C. Puis je sors la pâte du frigo et je re-mélange le tout énergétiquement avec un fouet. Cette fois-ci j’ai filtré ma pâte car il y a un peu de la gousse de vanille, l’écorce, qui est éparpillée dans ma pâte. J’ai fait fondre un peu de beurre et je tartine dans mes petits moules en cuivre à l’aide d’un pinceau. Je les places dans un moule à gratin pour mieux les maintenir et contrôler les aller-retour dans le four. Puis je remplis presque jusqu’au bord. J’enfourne.

J’ai aussi essayé avec 3 gros moules (taille normale) que j’ai récupéré chez mes parents. Cependant je pense que la chaleur ne correspondait pas à cette taille de moule, donc raté pour eux (mais mangé quand même!).

Caneles_Janvier2014_1_Blog

En avant pour la première fournée!!

Caneles_Janvier2014_2_Blog

La sortie de la première fournée…

Caneles_Janvier2014_3_Blog

Les moyens, sans doute juste cuits

Caneles_Janvier2014_4_Blog

Avec les gros canelés qui sont carrément pas assez cuit, la texture ressemble plus à du flan

Pour le démoulage, tout se passe super bien: avec mon gros gants de cuisine je retourne vivement sur ma grille et le canelé tombe du premier coup!

Je relance une seconde fournée, sans les gros moules cette fois-ci. Je n’ai même pas pris le temps de remettre du beurre.

Caneles_Janvier2014_5_Blog

Tous les canelés, 100% moule en cuivre!

J’ai fait trois fournées en tout. Pour la 3ème fournée, j’aurais peut-être du re-beurrer les moules car j’ai eu un peu de difficulté à démouler, j’ai passé la lame d’un couteau… A partir de la seconde fournée, la couleur est nettement mieux, caramélisée comme ceux tout en bas de l’image ci-dessus. Ceux-là étaient parfait!!

Malheureusement je n’ai pas pris en photo l’intérieur, pour la prochaine fois! En effet je vais refaire (encore!) car je ne suis pas satisfaite de la couleur, surtout des premiers. Le dessus des canelés est encore trop « jaune », c’est-à-dire qu’ils ne sont pas assez cuits/caramélisés. Donc pour la prochaine fois je déposerai mes moules directement sur ma plaque du four, sans doute la conduction de la chaleur sera plus performante…

J’ai quand même eu de très bons compliments de mes collègues!! Le plus bordelais d’entre eux m’a dit en mangeant « Là je voyage, je suis à Bordeaux! », c’est plutôt bon signe ;)

Allez rendez-vous au prochain test!!

Panacotta aux Framboises

Livre_Les-desserts-1001-recettes_blog

Actuellement en vacances, je trouve un peu de temps pour faire de la cuisine! Je tente pour la première fois une « panacotta« .

Verdict : trop facile à faire!

La recette viens du livre « Les Desserts : 1001 recettes » aux éditions Solar. C’est une ancienne collègue / copine qui me l’avait offert.

Ingrédients:

  • 4 feuilles de gélatine
  • 60cl de crème liquide entière
  • 155g de sucre en poudre
  • 2 gousses de vanille
  • 500g de framboises
  • 1 cas de jus d’orange

Placer les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide pendant 10min.

Pendant ce temps mettre dans une casserole la crème liquide + 75g du sucre. Couper les gousses de vanille dans la longueur pour récupérer leurs graines et les ajouter à la crème. Porter à ébullition le mélange de la casserole.

Sortir du feu, ajouter les 4 feuilles de gélatines bien essorées. Remuer jusqu’à ce que tout soit bien homogène.

Répartir la crème dans des petits bols, verrines, récipients. Laisser refroidir à température ambiante. Puis mettre au frigo pour au moins 6h.

J’ai utilisé 250g de framboises pour faire une compote de framboises. Mais moi je préfère les fraises, alors j’ai fait aussi 250g de compote de fraises « mara des bois ».

D’après la recette du livre: Mettre les framboises dans une casserole, ajouter le jus d’orange et le reste de sucre. Cuire à feu doux pendant 5min. J’ai fait la même chose pour les fraises, peut-être 10min de cuisson. Puis j’ai laissé refroidir à température ambiante avant de mettre le tout au frigo.

Pour le dessert, j’ai donc servi une panacotta + compote de framboises à mon chéri et une panacotta + compote de fraises pour moi. Et bien c’était super bon!!

Je n’ai pas trop senti la vanille mais il me semble que mes gousses étaient trop sèches..

D’après le conseil du chéri, à refaire « avec une couche de biscuits écrasés au fond du verre ».

PanacottaFramboise_1_blog

La crème refroidit…

PanacottaFramboise_2_blog

Panacotta et Compotes

PanacottaFramboise_3_blog

Super dessert!

Bon j’avoue j’ai des photos de mauvaises qualités. Surtout du point de vue de la luminosité. Mais je n’ai pas beaucoup de lumière dans ma cuisine, coté cours. Je suis donc obligée de mettre le flash tout le temps…

Enfin heureusement c’est bon, et ça c’est le principal pour moi!! ;)

Cookies pour le Labo!

En ce début d’été, nous organisons au Labo un « Repas d’Eté » où chacun apporte à manger et tout le monde partage!! Nous l’avons déjà fait quelques fois et c’est très sympathique.

Cette fois-ci je me suis décidée sur des « biscuits pour aller avec le café ». Je me suis dis que j’allais en faire une petite quantité pour qu’il y en ai pour plusieurs jours.. Ça a duré 2 jours :)

J’ai repris la recette des cookies au Chocolat publiée précédemment ici. J’ai fait quelques modifications pour faire des tests.

Première fournée: ChocolatOrange

Seconde fournée: Chocolat Pruneaux

Ingrédients:

Un saladier pour Orange, un autre saladier pour Pruneaux: recette en double exemplaire

  • 200g de chocolat noir
  • 90g de sucre blanc
  • 90g de sucre roux
  • 100g de beurre (demi-sel)
  • 230g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 œuf
  • Four électrique chaud à 200°C, cuisson 10 min

Pour ChocolatOrange: je ne mets que 100g de chocolat brisé en petits morceaux. Je complète avec 6 à 7 écorces d’orange confites coupées en très petits bouts et une cuillère à soupe de fleur d’orange.

Ils sont parfaits, sans me vanter. Le goût est délicat, pas trop fort. Génial!!

Cookies-ChocolatOrange_blog

Cookies Chocolat – Orange

Pour les ChocolatPruneaux: je mets l’autre partie du chocolat brisé en morceaux. Je complète avec 6 à 7 gros pruneaux d’Agen dénoyautés et découpés en petits bouts. Je les ai fait trempé dans une cuillière à soupe de rhum brun négrita (c’est une habitude!).

Ils sont parfaits aussi!! Comme quoi c’est bon de faire des tests :) Le goût des pruneaux est encore mieux ressortis 48h après. La couleur du cookie était plus brun et l’odeur…humm!!

Cookies-ChocolatPruneaux_blog

Cookies Chocolat – Pruneaux

Les gourmands ont presque tout mangé! J’ai réussi a en sauver 3 de chaque pour que mon chéri en profite aussi.

Finalement c’est une grande réussite!!

Cookies-ChocolatOrangePruneaux_blog

Les Cookies pour le Labo!

Canelés Bordelais – épisode 1

Voici un article qui date un peu, comme certains de temps en temps quand je prends le temps de déménager mon ancien blog!

« Nous voilà bien installé en Bretagne, même si des cartons traînent encore par ci par là… En tout cas un superbe soleil s’est installé en même temps que mon arrivée ;)

Grâce à l’aide du père de Fab, nous avons une meilleure cuisine que dans l’ancien appart alors ça me donne très envie de cuisiner!!!

Pour mon pot de départ de mon ancien labo à Bordeaux, j’ai eu la grande chance de me voir offrir des superbes moules à canelés en cuivre de chez Baillardran!!! Je n’avais jamais pris la peine de m’initier à cette fameuse recette vu qu’il y a un magasin juste à côté de chez Fab: La Toque Cuivrée qui en fait de délicieux!! Alors vu que je partais dans une nouvelle région, les collègues m’ont offert ces moules trop beaux et super mignons pour ne pas oublier d’où je viens!!

Je teste aujourd’hui la recette indiquée sur le paquet qui emballe les moules. Il faut préparer la pâte la veille et faire cuire le lendemain… Je brûlerais mes moules demain aussi.. J’ai hâte de voir ce que ça va donner, en tout cas la cuisine sent drôlement bon avec la vanille et le rhum qui infusent!

J’espère aussi qu’ils ne seront pas trop ratés, voire même réussi (si si j’ai de l’espoir!!).

En attendant les (peut-être) photos de demain, voici une jolie photo des moules en cuivre. »

MouleCuivreCanneles_Blog

Moules en cuivre, Baillardran

___________________________

Le Lendemain:

« Bon ben les jolies photos c’est pas pour tout de suite…
Ma mère m’a acheté des moules en silicone accompagnés « d’une recette inratable et délicieuse » parait-il alors bon il va falloir que je refasse d’autres tests… Comme c’est dommage ;)  « 

Far au Chocolat

Pour revenir sur mon premier Far Breton, me voici avec le test pour le labo!!

J’ai repris la même recette qu’ ici.

J’ai mis un peu plus de pruneaux. Une grande partie de la pâte dans le premier plat à gratin. Le restant dans le moule un peu plus petit, ovale. Vu que j’ai eu un commentaire suggérant de faire du far au chocolat, voici la parfaite occasion de tenter!! Allez hop, vas-y que je casse une plaque de chocolat pâtisser en morceaux. Je les disperse par dessus le pâte du far, je ne sais pas quelle quantité j’ai mis. Inspiration!!

Le tout passe au four, le tout est transporté au labo, et le tout est dévoré!!

J’avoue: le Far au Chocolat est une excellente idée!!! La texture reste moelleuse sans être trop lourde. Les morceaux plus ou moins gros n’ont pas fondu de la même manière donc il restait des morceaux de chocolat. hummm!!

Je trouve que cela peut convenir comme dessert de Barbecue car il passe vraiment bien par le frigo (mais en petite part bien sur ;) ).

FarChocolat_2_Blog

Far au Chocolat et Far aux Pruneaux

FarChocolat_1_Blog

Far au Chocolat