Pot de Départ du Labo

Vendredi dernier j’ai fêté mon pot de départ au labo. Après 3 années dans cette petite équipe, je (devrais) vais découvrir l’univers hospitalier, au moins pour 5 mois…
« Loin de moi, Ô terrible chômage!! ».
Ce fut donc l’occasion de cuisiner pleins de petites choses pour l’apéro (qui finalement a servi de repas pour une grande partie des convives!).

Pour ce qui est des boissons : une bouteille de vin blanc sec, une bouteille de vin rouge, une bouteille de Lillet Rosé pour faire découvrir l’apéritif bordelais. Également jus d’orange et d’ananas et enfin deux bouteilles de poiré (car c’est meilleur que le cidre!).

Pour le grignotage salé :

  • J’ai ressorti l’indétrônable recette des Madeleines au Thon-Tomates, recette ICI.
  • Puis les fameux Feuilletés au Chorizo, recette ICI.

On ne change pas une équipe qui gagne ;)

  • J’ai aussi fait du Houmous, recette ICI, attention cette fois-ci je n’ai mis le jus que d’un citron et plus d’huiles.
  • J’ai fait des Rillettes de Thon, recette ICI.

Avec le houmous et les rillettes de thon, j’ai découpé des galettes de pain type fajitas ou wraps. C’est vendu au rayon pain de mie, etc. Il suffit juste de découper aux ciseaux des morceaux de galettes et ensuite de tartiner le houmous ou les rillettes de dessus et hop! une bouchée!

  • J’ai acheté une boite de Gressins que j’ai disposé dans un mug et dans un pot de confiture pour chaque bout de la table. Pour aller avec (car tout seul c’est un peu sec) j’ai préparé un mélange crème-fraiche + fromage aux herbes à tartiner. Il me semble que j’ai du allonger avec de la ciboulette et du persil coriandre (à retenir : toujours goûter une feuille lorsque l’on achète du persil au supermarché… parfois c’est de la coriandre!…).
  • Roulés au Saumon Fumé : pour ça j’ai également pris une galette wrap sur laquelle j’ai tartiné du fromage type st moret ou vache-qui-rit et j’y ai émincé une bonne dose de ciboulette (évidemment on peut remplacer par du fromage aux herbes tout déjà prêt). J’ai disposé des morceaux de saumon fumé sur toute la galette, j’ai roulé le tout bien serré et conservé dans du film étirable. Juste avant de manger je l’ai découpé en rondelles et j’ai fait tenir avec un pic en bois.
  • D’autres pic avec du Jambon de Pays – Fêta: pour ça, rien de plus simple, j’ai utilisé de la Fêta conservée dans l’huile d’olive un peu aromatisée. J’ai pris quelques tranches de jambon de pays que je découpe aux ciseaux des lamelles de 1cm de large environ et j’enroule mon dé de fêta avec le jambon. Je fais tenir avec un pic en bois.
  • Enfin j’ai également tenté, je dis bien « tenter », de faire un cake salé: catastrophe!! Si il y a bien un truc que je n’arrive pas à faire c’est ça: les cakes salés. Incroyable! Je me suis inspiré du livre « Les cakes de Sophie » et je suis parti sur un Cake Chorizo – Feta – Tomates Séchées. Autant dire que ça donne envie!!
    Pour les ingrédients : 3 œufs (de chez mes parents donc le cake était un peu super jaune!) + 150g de farine + 1 sachet de levure chimique + 10cl d’huile (j’ai pris l’huile du pot de fêta, autant recycler!) + 15cl de lait tiède + 100g d’emmental râpé + 150g de chorizo coupé en 1/4 de rondelles + 100g de fêta + 100g de tomates séchées coupées en dés. Bref on mélange tout, sel, poivre, dans un moule à cake et au four 180°C pendant 45min. En sortant du four le cake est super beau!! Je me dis que c’est gagné pour cette fois, yes! Mais c’est sans compter sur la découpe au moment du pot, le cake s’effrite et visiblement les morceaux de chorizo sont encore trop gros. La prochaine fois je ferai avec des grandes tranches fines que je prends au charcutier :/ Donc le cake n’était pas du tout présentable!! Mais visiblement bon car il n’en restait que des miettes, j’ai presque pu y goûter! On va dire que c’est presque gagné, il faut encore un peu optimiser tout ça…
CakeChorizoFetaTomates_1_blog

Cake Chorizo – Feta – Tomates Séchées

OeufsJumeaux_blog

Quand on cuisine avec des œufs de la ferme, on peut tomber sur des jumeaux!!

Pour le côté sucré : J’ai ressorti mes célèbres Muffins au Citron (impossible de retrouver mon pot avec mes graines de pavot…), recette ICI. Enfin j’ai cuisiné un Far aux Pruneaux, histoire de dire qu’après 3 ans en terre bretonne, je me suis (un peu) intégrée! Recette du far ICI.

Voilà!! Tout ça donne un peu de cuisine, je m’y suis prise un peu mercredi et un peu jeudi soir pour le pot de vendredi midi. Tout le monde était super content au point qu’il faut que je transmette mes recettes!!

Je suis quand même triste de quitter ce labo où j’ai passé 3 ans, ça fait un bout tout de même… J’ai rencontré des gens formidables, j’ai appris énormément de choses, j’espère bien garder contact…

Ils sont tellement géniaux que j’ai eu droit à de beaux cadeaux : un joli livre « L’analphabète qui savait compter », de Jonas Jonasson; un bon cadeau pour retourner prendre un cours de cuisine au Centre Culinaire Contemporain et une plante d’intérieur : un Calamondin. A croire qu’ils me connaissent bien ces collègues!!!! MERCI bcp à eux.
Aller demain dernière journée, avec un pincement au cœur quand même…

Publicités

Déjeuner Ukrainien

Borsh_9_blog

Nos amis ukrainien nous ont préparé un repas pour ce samedi midi. Nous avons mangé chez nos amis catalans (donc vers 14h!), ils ont cuisiné dans ma cocotte que j’ai eu à Noël comme cadeau. Autant dire que c’est convivial et surtout de la « mix cutlure cooking »! Ah oui et le collègue brésilien qui reste en France pour 6 mois était là aussi!!

De par la mère de mon père, j’ai des origines ukrainiennes. J’y suis allée avec mes parents et ma sœur quand j’étais toute petite, j’avais alors 4 ans et ma sœur 3 ans. Nous sommes restés 5 semaines dans la famille de mon père. Je garde des souvenirs très marqués malgré mon jeune âge de l’époque. J’y ai découvert des saveurs qu’aujourd’hui encore je ne peux pas manger. Ce voyage m’a sans doute marqué même au niveau culinaire!!

C’était pendant l’été, je me souviens, il faisait très chaud et il n’y avait pas de vent. C’était insupportable cette chaleur étouffante. Je me souviens qu’ils mangeaient énormément de pastèques notamment pour se désaltérer. Je déteste la pastèque: je n’aime pas le goût, je n’aime pas la texture. Pourtant j’adore le melon, cousin de la pastèque et j’adore les radis qui ont une texture croquante qui ressemble à la pastèque.
Ils mangeaient également beaucoup de salades de concombres à la crème. D’ailleurs ils mangent souvent leurs plats avec de la sauce aigre, ce qui ressemble à notre crème-fraiche. Je déteste le concombre (encore pire que la pastèque!), j’arrive à retrouver les morceaux dans des makis et je retrouve le goût dans le gaspacho de Anna!! Non vraiment le concombre ce n’est pas pour moi!
Malgré la chaleur, ils buvaient du thé toute la journée, tous les jours. Du thé noir dans leurs beaux samovars. Je déteste cette odeur de thé noir… Sur ce point-là je me suis beaucoup améliorée. Je bois maintenant souvent du thé, surtout du thé vert, à la menthe ou depuis peu du rooibos. J’arrive à boire du thé noir mais seulement les thés « christmas teas ». Comment quoi les goûts évoluent et il faut toujours re-goûter!!
Enfin personne ne va en Ukraine s’en goûter au Bortsch!! Plat traditionnel ukrainien fait à partir de betteraves. Je déteste la betterave. Nous en n’avons jamais mangé chez moi, je suppose que ma mère ne doit pas aimer ce légume (tiens tiens comme c’est bizarre?!). Je me souviendrai toujours lorsque mes parents étaient dans ce restaurant (ou bien une cantine, je ne sais plus) et ils avaient une assiette creuse avec une soupe rouge et une boule toute rouge au milieu de la soupe, on aurait dit du sang!! En tout cas c’est l’impression que ça m’a donné quand j’avais 4 ans… Voilà mon souvenir du Bortsch et de la betterave!! Autant vous dire que ça ne donne pas envie de re-goûter à de la betterave!! J’ai essayé et j’avoue que ce goût sucré, je n’aime vraiment pas ça du tout. Tout comme les carottes « normales », je préfère les carottes des sables plus douces et moins sucrées. Bref je n’ai jamais cuisiné la betterave et je n’en ai jamais vu chez mes parents. Darya voulait donc absolument me faire goûter son Bortsch traditionnel familial. Elle m’a déjà fait goûter sa petite salade avec de la betterave: betterave – carottes – pommes de terre – harengs fumés : TROP BON!! Alors oui j’ai bon espoir pour le Bortsch de Darya!!

Darya et son mari ont donc cuisiné pour nous leurs recettes favorites : du Bortsch qu’elle a fait vendredi soir et qu’il est préférable de manger le lendemain. Elle l’a cuisiné avec du bœuf, mais dans sa famille ils le cuisine aussi avec porc ou du poulet, le plus souvent sans viande. Ils mettent sur la table le pot de crème-fraiche car ils ont pour habitude d’ajouter une 1/2 cuillère à soupe de crème aigre dans ce plat. Personnellement j’ai préféré sans, et ce Borstch était très bon!!
Ils nous ont aussi préparé cette salade de betterave et harengs. Ici le goût de la betterave n’est pas sucré, mais assez doux et finalement c’est le goût du poisson fumé qui ressort. J’adore!!
Vladimir nous a préparé SON plat: du riz pilaf qui est apparemment un plat traditionnel des Balkans et que l’on retrouve fréquemment dans l’est de l’Europe. Pour cela ils ont utilisé l’énorme cocotte que mes parents m’ont offert pour Noël. Il a cuisiné avec des légumes et de la viande porc. L’astuce que j’ai découvert c’est qu’il a laissé cuire le riz par dessus les légumes et la viande, il a fait des trous dans le riz avec des baguettes chinoises pour que l’eau s’évapore plus vite.
Ils nous ont également apporté un super cocktail: « Strawberry Vodka »!! Recette que Darya tient de sa cousine, qu’elle même a rapporté d’Allemagne… Il s’agit d’une purée de framboises avec du sucre et du jus de citron allongée avec de la Vodka bien sur!! Trop bon!! Nous l’avons servi en dessert car c’est assez sucré. Nous avons donc créé un « dessert gourmand » avec une petite part de Far aux Pruneaux + une petite part de Far au Chocolat et un shooter de Vodka à la Framboise.

C’était un repas parfait, tout était super bon, surtout le Bortsch (et la salade bien sur, et aussi la vodka!!).

Il faut vraiment que l’on continue de cuisiner tous ensemble car c’est toujours très bon!! Je crois que la prochaine fois Anna veut nous faire des « ramen », des nouilles chinoises (ou japonaises, je n’ai pas tout compris…)…

En attendant, après un repas comme ça nous sommes allés au parc pour digérer et surtout profiter du Soleil!! Cette après-midi entre amis fut un réel plaisir, et déjà Vladimir repars travailler à l’étranger…

Borsh_1_blog

Bortsch : plat traditionnel ukrainien

Borsh_2_blog

Fait avec de la viande de bœuf, mais aussi être fait avec du porc ou du poulet

Borsh_4_blog

Ferran a directement rajouté de la crème-fraiche, moi j’ai préféré sans

Borsh_3_blog

Au premier plan on voit la salade à base de betterave

Borsh_8_blog

Recipe Note from Vladimir!

Borsh_5_blog

Le riz pilaf de Vladimir et les trous dans le riz!

Borsh_6_blog

Il faut bien remuer pour répartir les légumes et la viande de façon homogène

Borsh_7_blog

Notre dessert gourmand : Duo de Fars et « Strawberry Vodka »

Gâteau aux Pruneaux

J’ai envie d’un gâteau depuis plusieurs jours… Ça sera donc un gâteau aux pruneaux, oui oui ceux que j’ai oublié au fond du placard!

La recette est la même que pour mon gâteau aux pommes que j’ai déjà publié sur ce blog, ICI.

J’ai dénoyauté mes pruneaux que j’ai fait macérer dans un mélange: 2 cuillères à soupe de rhum brun Négrita + 2 cuillères à soupe d’eau pendant environ 30min (le temps de tous les dénoyauter).

Ensuite 40 à 45min au four chaud, 150°C.

Résultat: trop bon, bien moelleux et on ne sent pas trop le goût du rhum!! :)

GateauPruneaux_3_Blog

Gâteau aux Pruneaux

Pain aux Pruneaux

Voici une nouvelle recette de pain, avec des pruneaux d’Agen pour changer!
La recette est tirée du livre « Pain Maison, spéciale machine à pain », aux éditions Marabout. Comme d’habitude je l’ai remanié avec ce qu’il me restait dans les placards…

Ingrédients:

  • 240ml d’eau
  • 30ml de lait
  • 300g de farine T55 ou T65
  • 150g de farine « complète » T110
  • 2,5 cc de levure déshydratée
  • 1,5 cc de sel
  • 20g de beurre
  • 2 cc de sucre roux
  • 8 pruneaux d’Agen dénoyautés et coupés en morceaux

Tout d’abord j’ai ré-hydraté ma levure dans les 30ml de lait tiède (passés 10sec au miro-ondes) ce qui donne le mélange suivant: 30ml de lait + 1 sachet de levure déshydratée + 1 cc de sucre roux. J’ai laissé bien 10min que ça commence à buller.
Ensuite je me suis occupée des pruneaux: dénoyautage et coupage. Puis j’ai ré-hydraté légèrement dans un petit bol avec une cuillère à soupe de rhum brun Négrita.
Enfin je prépare le reste dans ma cuve de machine à pain: 240ml d’eau + le beurre + le sel. Pour les farine j’ai mis 350g de farine T55 et 100g d’un mélange d’avoine qui me restait et que j’ai mixé finement. Puis le reste de sucre roux et la levure qui bulle!
J’ai lancé le programme pâte à pizza, 1h30 avec une levée. Ensuite j’ai tout sorti et j’ai disposé mon pain dans mon moule à soufflet + papier sulfurisé. J’ai laissé monter encore une bonne heure, sur le radiateur et couvert d’un linge propre.
Cuisson 200°C dans un four chaud environ 20 à 30min car il faisait bien 750g ce beau pain là!!
A la sortie du four, j’ai un pain qui se tient très bien, qui sent légèrement le pruneau, moelleux et qui est très bon!!

PainPruneaux_1_Blog

Pain cuit dans le moule à soufflet!!

PainPruneaux_2_Blog

Le Pain aux Pruneaux

PainPruneaux_3_Blog

Il est bien moelleux, il sent surtout très bon!

Cookies pour le Labo!

En ce début d’été, nous organisons au Labo un « Repas d’Eté » où chacun apporte à manger et tout le monde partage!! Nous l’avons déjà fait quelques fois et c’est très sympathique.

Cette fois-ci je me suis décidée sur des « biscuits pour aller avec le café ». Je me suis dis que j’allais en faire une petite quantité pour qu’il y en ai pour plusieurs jours.. Ça a duré 2 jours :)

J’ai repris la recette des cookies au Chocolat publiée précédemment ici. J’ai fait quelques modifications pour faire des tests.

Première fournée: ChocolatOrange

Seconde fournée: Chocolat Pruneaux

Ingrédients:

Un saladier pour Orange, un autre saladier pour Pruneaux: recette en double exemplaire

  • 200g de chocolat noir
  • 90g de sucre blanc
  • 90g de sucre roux
  • 100g de beurre (demi-sel)
  • 230g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 œuf
  • Four électrique chaud à 200°C, cuisson 10 min

Pour ChocolatOrange: je ne mets que 100g de chocolat brisé en petits morceaux. Je complète avec 6 à 7 écorces d’orange confites coupées en très petits bouts et une cuillère à soupe de fleur d’orange.

Ils sont parfaits, sans me vanter. Le goût est délicat, pas trop fort. Génial!!

Cookies-ChocolatOrange_blog

Cookies Chocolat – Orange

Pour les ChocolatPruneaux: je mets l’autre partie du chocolat brisé en morceaux. Je complète avec 6 à 7 gros pruneaux d’Agen dénoyautés et découpés en petits bouts. Je les ai fait trempé dans une cuillière à soupe de rhum brun négrita (c’est une habitude!).

Ils sont parfaits aussi!! Comme quoi c’est bon de faire des tests :) Le goût des pruneaux est encore mieux ressortis 48h après. La couleur du cookie était plus brun et l’odeur…humm!!

Cookies-ChocolatPruneaux_blog

Cookies Chocolat – Pruneaux

Les gourmands ont presque tout mangé! J’ai réussi a en sauver 3 de chaque pour que mon chéri en profite aussi.

Finalement c’est une grande réussite!!

Cookies-ChocolatOrangePruneaux_blog

Les Cookies pour le Labo!

Far au Chocolat

Pour revenir sur mon premier Far Breton, me voici avec le test pour le labo!!

J’ai repris la même recette qu’ ici.

J’ai mis un peu plus de pruneaux. Une grande partie de la pâte dans le premier plat à gratin. Le restant dans le moule un peu plus petit, ovale. Vu que j’ai eu un commentaire suggérant de faire du far au chocolat, voici la parfaite occasion de tenter!! Allez hop, vas-y que je casse une plaque de chocolat pâtisser en morceaux. Je les disperse par dessus le pâte du far, je ne sais pas quelle quantité j’ai mis. Inspiration!!

Le tout passe au four, le tout est transporté au labo, et le tout est dévoré!!

J’avoue: le Far au Chocolat est une excellente idée!!! La texture reste moelleuse sans être trop lourde. Les morceaux plus ou moins gros n’ont pas fondu de la même manière donc il restait des morceaux de chocolat. hummm!!

Je trouve que cela peut convenir comme dessert de Barbecue car il passe vraiment bien par le frigo (mais en petite part bien sur ;) ).

FarChocolat_2_Blog

Far au Chocolat et Far aux Pruneaux

FarChocolat_1_Blog

Far au Chocolat

Far Breton aux Pruneaux

J’ai abonné un ami au magazine « Cuisine & Vins de France ». J’ai, par la même occasion, acheté le dernier en kiosque : Avril – Mai 2013. Voici d’où est tirée cette recette de Far aux Pruneaux que j’avais bien envie de faire depuis longtemps, maintenant que nous sommes bien installés en Bretagne!!

Ingrédients:

  • 130g de sucre en poudre
  • 5 œufs
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 220g de farine
  • 75cl de lait entier
  • 50g de beurre demi-sel
  • 400g de pruneaux

Préchauffer le four à 180°C. Beurrer un moule: j’ai utilisé celui où je fait mes lasagnes.

Dénoyauter les pruneaux: je les ai mis à tremper dans un mélange rhum brun – eau.

Casser les œufs dans un saladier. Y ajouter les sucres et bien battre avec un batteur électrique.

Ajouter la farine, le lait, le beurre fondu petit à petit. Continuer à bien mélanger au batteur jusqu’à obtenir une crème bien onctueuse et lisse.

Disposer les pruneaux sur le fond du moule et verser la pâte par-dessus.

Enfourner pour 30min, j’ai mis bien 40min dans mon four électrique.

Un peu avant la fin de la cuisson, disposer quelques fines lamelles de beurre sur le dessus du gâteau.

Piquer au couteau pour vérifier la cuisson.

Se mange tiède ou bien refroidi et passé au frigo.

FarPruneaux_1_Blog

Far tout juste sorti du four, il a bien gonflé!!

FarPruneaux_2_Blog

Far aux Pruneaux

FarPruneaux_3_Blog

Far: vue à la découpe

FarPruneaux_4_Blog

La part de Far pour Christophe!!

Finalement je n’ai que peu de part dans ce moule. Je n’y ai pas mis toute ma pâte, le reste a été mis dans mon moule à cake avec des morceaux de poires. Mais je pense que les poires doivent rendre plus de jus et donc le Far aux Poires n’est pas du tout présentable (à défaut d’être bon!).

J’ai apporté deux parts au labo, qui ont été rapidement mangé par des Bretons qui ont validé la recette ;)

Allez il n’y a plus qu’en refaire pour que TOUS les collègues goûtent!!